Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'homme armé retranché à Scey sur Saône a été interpellé

mercredi 3 octobre 2018 à 11:19 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon

L'homme qui s'était retranché chez lui ce mardi à Scey sur Saône avec une arme, et qui menaçait de se suicider, a finalement été interpellé ce mercredi matin après presque 24 heures d'attente.

Le quinquagénaire s'est rendu aux gendarmes après presque 24 heures d'attente
Le quinquagénaire s'est rendu aux gendarmes après presque 24 heures d'attente © Radio France - Jean-François Fernandez

Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, France

L'homme qui s'était retranché chez lui  depuis hier mardi  à Scey sur Saône avec une arme et qui menaçait de mettre fin à ses jours a été interpellé ce mercredi vers 9 heures. Cet homme de 58 ans s'était enfermé chez lui dans la matinée de mardi en possession d'une carabine 22 long rifle. Son ex-compagne avait donné l'alerte. Un important dispositif de gendarmerie est resté sur place toute la journée et toute la nuit. 

L'homme n'a opposé aucune résistance

Le siège s'est terminé sans violences, le quinquagénaire s'est rendu de lui même vers 9 heures, il n'a jamais été menaçant envers les voisins ou les gendarmes, mais parlait de se suicider. Dans la nuit, il a accepter de jeter son arme, les gendarmes, qui alternaient les périodes de contact avec lui et de silence,  ont préféré attendre le début de la journée pour l'interpeller, ils ont frappé à la porte et l'homme n'a opposé aucune résistance. 

Cet ouvrier, père de deux garçons, vivait semble-t-il une situation familiale difficile. Il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Port sur Saône pour détention illégale d'arme.