Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le "forcené" du camping de Trèves placé dans établissement spécialisé

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'homme qui avait tiré en l'air avec son fusil de chasse dans un camping dimanche soir a été interné. Pas de victime mais une grosse frayeur qui a conduit à l'évacuation moins d'une dizaine de personnes et a nécessité l'intervention du GIGN.

Le "forcené" de Trèves interpellé par le GIGN.
Le "forcené" de Trèves interpellé par le GIGN. © Maxppp - XXXXXXX

Trèves, France

L'homme âgé de 25 ans a créé pendant plus de 6 heures un certain émoi dans le camping de Trèves dans les Cévennes Gardoises. En toute fin d'après-midi, il a utilisé son fusil de chasse et tiré en l'air obligeant à l'évacuation du camping. Grosse frayeur et survenue du GIGN, des heures de négociation et finalement tout se termine sans heurt.

Le campeur de Loire-Atlantique interpellé et placé en garde à vue

Plus de peur que de mal, mais une tension fort vive dans le camping de Trèves d'autant que l'homme, venu de Loire-Atlantique pour acheter un chien, a utilisé un fusil gros gibier pour tirer deux ou trois fois, heureusement en l'air. Les balles de ce genre de fusil traversent une voiture. Le jeune homme lourdement armé sera finalement nterpellé par le GIGN, caché dans un jardin, non sans avoir brandi une dague. 

Des troubles psychiatriques, semble-t-il détectés

A l'origine des coups de feu, une altercation avec les campeurs qu'il n'explique pas car il n'a été entendu que partiellement au vu de son état. Apparemment, il est connu pour de gros problèmes psychiatrique. On parle d'un garçon bipolaire. Il a été interné d'office dans l’établissement spécialisé du Mas Careiron à Uzès

La procédure contre lui n'est pas éteinte. Quand les spécialistes le jugeront, il devrait être déféré devant le parquet d'Alès. Fusils et cartouches ne lui seront pas rendus et il sera également inscrit au fichier des personnes interdites de permis de chasse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu