Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le fort de Queuleu à Metz recouvert de dizaines de tags

lundi 9 novembre 2015 à 19:10 Par Cécile Soulé et Mariam El Kurdi, France Bleu Lorraine Nord

A peine rénové, le fort de Queuleu à Metz a été vandalisé. Des dizaines de tags ont été peints sur la façade du bâtiment où d'anciens résistants ont été internés pendant la Seconde guerre mondiale. L'association qui gère le site a tout découvert il y a quelques jours. Son président est choqué.

L'un des tags peints sur le fort de Queuleu
L'un des tags peints sur le fort de Queuleu

Metz, France

Le fort de Queuleu à Metz vandalisé et profané. D'énormes dessins et inscriptions ont été tagués sur la façade du bâtiment où des résistants ont été internés pendant la Seconde guerre mondiale. Des dizaines de tags ont été découverts il y a quelques jours, ce début novembre, notamment un grand bonhomme blanc avec une tête de méduse (environ quatre mètres) ou encore une femme nue, et d'autres petits personnages.

L'un des tags peints sur le fort de Queuleu - Aucun(e)
L'un des tags peints sur le fort de Queuleu

"Je suis horrifié de voir de telles peintures sur un camp de concentration"

L'association qui gère ce site de mémoire porte plainte aujourd'hui. L'intérieur du site venait tout juste d'être rénové fin août. Mais l'enveloppe d'un million d'euros promise par l'Etat et la mairie de Metz pour poursuivre la rénovation se fait attendre. Du coup, le site n'est pas suffisant sécurisé pour le président de l'association du fort de Queuleu. Jean-Pierre Burger est en colère :"Moi je suis scandalisé, ça n'aurait jamais du arriver si l'ensemble du fort avait été protégé comme il aurait du l'être. Je suis horrifié de voir de telles peintures sur un camp de concentration, dans cet endroit où il y a eu de la souffrance, où des gens ont été exécutés".

Le président de l'association du fort de Queuleu est choqué

Le secrétaire d'Etat aux anciens combattants, le Mosellan Jean-Marc Todeschini, "condamne avec force" ces tags et  demande aux services de l'Etat et aux collectivités locales de trouver "une solution pérenne aux problèmes de sécurisation du fort de Queuleu". De son côté, l'adjoint au maire de Metz en charge de la culture, Hacène Lekadir, assure que la mairie est toujours prête à payer mais la question du maitre d'oeuvre pour les futurs travaux n'a pas encore été tranchée avec l'Etat.

L'un des tags peints sur le fort de Queuleu - Aucun(e)
L'un des tags peints sur le fort de Queuleu