Faits divers – Justice

Le "frotteur" des bus de Montbéliard part en prison

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu jeudi 21 janvier 2016 à 17:27

Le "frotteur" empruntait seulement les lignes lycéennes.
Le "frotteur" empruntait seulement les lignes lycéennes. © Maxppp

Un Montbéliardais de 69 ans a été condamné à six mois de prison ferme ce jeudi matin, pour s’être frotté à des adolescentes de 16 ans dans les bus de la CTPM. Il prenait systématiquement les lignes à destination des lycées de Montbéliard.

Dans le métro à Paris on appelle ce genre de galants monsieurs "des frotteurs". A Montbéliard, dans les bus de la CTPM, les pauvres adolescentes de 16 ans qui ont eu affaire à l'un d'entre eux parlent plutôt d'un prédateur sexuel. Il s'agit d'un homme d'origine yougoslave, âgé de 69 ans. Les jeunes filles peuvent désormais dormir tranquille, le frotteur de la CTPM va dormir derrière des barreaux pendant plusieurs mois. Il a été condamné à 10 mois de prison et à une obligation de soins.

Toujours à l’heure de la sortie des cours

Une peine sévère parce que le prévenu ne reconnait pas les faits. Et pourtant, la présidente du tribunal lui a bien montré les photos tirées des caméras de vidéo-surveillance des bus. Et on le voit clairement, se coller aux adolescentes dans les bus pleins à craquer puisqu'il voyageait exclusivement aux heures de sorties des cours et sur la Diam A et la Diam B, les deux lignes qui desservent les lycées de la ville. "C'est arrivé 3 ou 4 fois pas plus" se défend ce père de quatre enfants dont deux filles.

Prison ferme, obligation de soin et inscription au FIJAIS

Mais au fond de la salle, une de ses victimes fond en larme et vient rectifier à la barre. "C'était tous les mercredis midi. Il nous bloquait entre deux barres du bus, il se collait et il nous poussait avec son bassin." Elles sont trois à se porter partie civile, mais beaucoup d'autres jeunes filles auraient croisé sa route. Après sa sortie de prison dans 10 mois, ce frotteur devra se soigner avec un psychiatre, il sera également interdit à bord des bus de la CTPM. Désormais il est aussi inscrit au fichier des délinquants sexuels.