Faits divers – Justice

Le gang du foie gras a frappé à Vinzelles dans le Puy-de-Dôme

Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu dimanche 18 décembre 2016 à 5:00

Bertrand Rellier devant l'enclos où ses canards ont été volés
Bertrand Rellier devant l'enclos où ses canards ont été volés © Radio France - Jean-Pierre Morel

A Vinzelles, dans le Puy de Dôme, un producteur de foie gras vient de se faire voler 70 canards. Un coup dur à l'approche des fêtes de Noël. Les animaux étaient dans un enclos à l'extérieur, les voleurs ont coupé la clôture à l'aide d'une pince pour commettre leur étonnant larcin.

Devant l'enclos désormais vide, Bertrand Rellier n'en revient toujours pas. Installé dans le petit village de Vinzelles, près de Maringues, ce producteur de foie gras vient de se faire voler 70 canards. "Ils étaient là, en pleine nature, dans un champ derrière les bâtiments, c'est incompréhensible". Les voleurs ont tout simplement découpé le grillage de la clôture pour aller se servir.

4.000 euros de préjudice

Pour la victime, c'est évidemment un manque à gagner. "Mais c'est surtout le fruit de mon travail, je suis dégoûté" regrette, incrédule, Bertrand Rellier, qui ne peut plus servir les clients qui avaient passé une commande, ainsi que les restaurateurs du secteur, qui apprécient ses produits.

Le producteur a mis ses oies à l'abri des voleurs - Radio France
Le producteur a mis ses oies à l'abri des voleurs © Radio France - Jean-Pierre Morel

Conséquence de la grippe aviaire ?

L'an dernier, on lui avait aussi dérobé quelques oies, "mais là c'est différent, il faut ensuite écouler cette marchandise, je ne sais pas si c'est une conséquence de la grippe aviaire, car nous n'avons pas été impacté par la dernière épidémie, mais d'autres ailleurs manquent peut-être de matière première, je ne sais pas". En attendant, les gendarmes de Maringues mènent l'enquête et par sécurité, Bertrand Rellier a rentré les oies prévues pour le réveillon à l'abri dans une stabulation. Mais son exploitation, La Métairie Basse, n'a pas été la seule cible du gang du foie gras qui sévit dans la région. A quelques kilomètres de là, Le Domaine de Limagne à Chappes, spécialisé dans la transformation des canards gras, a également été visité à trois reprises ces derniers jours.