Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gardien de l'ASNL Baptiste Valette mis en examen pour viol aggravé et placé sous contrôle judiciaire

Le gardien de l'AS Nancy Lorraine Baptiste Valette a été mis en examen pour viol aggravé ce lundi 16 décembre. Selon le parquet de Nancy, le joueur a reconnu un rapport sexuel mais consenti selon lui, en opposition avec la version de la victime présumée.

Baptiste Valette, le gardien de l'AS Nancy Lorraine
Baptiste Valette, le gardien de l'AS Nancy Lorraine © Maxppp - Alexandre Marchi

Baptiste Valette, le gardien titulaire de l'AS Nancy Lorraine, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire au terme de sa garde à vue débutée dans la nuit de samedi à dimanche. Baptiste Valette, 27 ans, a été arrêté pour viol aggravé sur une jeune femme de 18 ans rencontrée en boîte de nuit, place Stanislas.

Selon les éléments communiqués par le Procureur de la République de Nancy, François Pérain, le gardien nancéien a reconnu un rapport sexuel à l'extérieur de l'établissement mais il affirme que celui-ci était consenti. Une déclaration qui va à l'encontre du récit de la victime qui a porté plainte très rapidement, dimanche au petit matin.

Les enquêteurs de la sûreté départemental tentent d'exploiter les images de vidéosurveillance de la place Stanislas. Ils attendent aussi les résultats des examens médico-légaux pratiqués sur la victime et sur le joueur, rapidement après les faits. Baptiste Valette est donc ressorti libre, mis en examen pour viol par personne en état d'ivresse manifeste. Le gardien risque jusqu'à 20 ans de prison en cas de condamnation.

Le club réagit

Son employeur, l'AS Nancy Lorraine a réagi dans un communiqué de presse. Le club dit "prendre acte" de la fin de garde à vue du joueur et de son placement sous contrôle judiciaire : 

" Le club fait pleine et entière confiance à la justice pour faire toute la lumière sur les accusations graves portées à son encontre" . 

Le club qui a décidé de fermer l'accès à l'entrainement aujourd'hui. Aucune communication des joueurs n'est prévue pendant la semaine. Seul doit s'exprimer l'entraîneur Jean-Louis Garcia jeudi lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant match.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess