Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme torturé chez lui à Nîmes pour un butin de 400 euros

Violent braquage à Nîmes lundi soir : le responsable de la sécurité de la discothèque, "l'Infinity Super Club" de Montpellier, qui rentrait chez lui s'est fait agresser par cinq braqueurs qui l'attendaient. Sa femme et ses deux enfants étaient présents. La torture a duré plus de deux heures.

Photo d'illustration d'une voiture de police
Photo d'illustration d'une voiture de police © Maxppp -

Nîmes, France

Coups de batte, coups de poing, coups de ceinture et comme si cela ne suffisait pas, ils ébouillantent leur victime !

Les faits se sont produits lundi soir. L’homme rentre du travail et les braqueurs l’attendent devant chez lui. Lorsqu'il arrive, les braqueurs rentrent avec lui chez lui où se trouvent sa femme et ses deux enfants. La famille est enfermée dans une autre pièce et la torture commence pour le papa.

Les braqueurs pensent que l'homme a le contenu du week-end de la caisse de la boîte de nuit sur lui, mais il ne leur remet que 400 euros de liquide sous la menace. Alors les agresseurs le frappent et le torturent : coups de batte, coups de poing, coups de ceinture et comme si cela ne suffisait pas, ils l’ebouillantent aussi. Mais l'homme n'a rien d'autre dans sa maison.

Au bout de deux heures de sévices, les malfaiteurs décident de repartir avec leur léger butin et quelques bijoux.

Les cinq braqueurs s'enfuient mais avant, ils effacent méthodiquement leur traces avec des produits d'entretien. Le gérant de la boite de nuit est grièvement blessé. Transporté à l’hôpital Carémeau, ses jours ne sont pas en danger.

Sa femme et ses enfants sont choqués, ils ont tout entendu. Des psychologues vont les prendre en charge.

Une enquête est en cours et confiée au SRPJ de Montpellier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu