Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Le Gilet Jaune qui a menacé de mort l'ancien préfet de la Mayenne, devant le tribunal ce vendredi

jeudi 14 février 2019 à 15:04 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Le Gilet Jaune qui a menacé de mort les Préfets et d'autres représentants de l'État en Mayenne, le 19 novembre dernier, comparaît devant le tribunal correctionnel de Laval ce vendredi.

Des Gilets Jaunes au rond-point du châtelier à Saint-Berthevin
Des Gilets Jaunes au rond-point du châtelier à Saint-Berthevin © Radio France - Germain Treille

Laval, France

Un homme d'une quarantaine d'année sera jugé par le tribunal correctionnel de Laval ce vendredi, pour avoir proféré des menaces de mort envers l'ancien Préfet de la Mayenne (Frédéric Veaux a été nommé depuis dans les Landes) et d’autres représentants de l'État. Le lundi 19 novembre 2018, au lendemain de l'acte I du mouvement des Gilets Jaunes, un des leaders du rond-point du châtelier à Saint-Berthevin, s'est emporté dans une vidéo tournée le matin même et diffusée sur Facebook. 

"Nous, on va donner des ordres au peuple d'aller chercher les putains de Préfets, on va les crucifier, comme ça. Et ce sera un message direct à monsieur Macron, ça ce sera notre première sommation. Ces préfets-là, ils ont des femmes et des enfants. On aimerait bien qu'ils ne se reproduisent pas ces espèces-là. Bon, ils se reproduisent. Qu'on aille chercher ces préfets, les représentants de monsieur Macron. C'est ça le message pour tous les organisateurs au niveau national, c'est d'aller choper les préfets, de trouver leurs adresses, leurs maisons secondaires, leurs numéros de téléphone. On va les harceler".

Le mardi 20 novembre, ce Gilet Jaune a été arrêté à Saint-Berthevin. Il a passé près de 48 heures en garde à vue. Cet homme est donc convoqué à 9h au tribunal de Laval pour répondre de ses actes. La menace de mort est un délit qui est puni par la loi d’une peine de trois ans de prison et d’une amende de 45 000 euros.