International

Le gouvernement catalan veut identifier les milliers de disparus de la guerre d'Espagne et des années Franco

Par Simon Colboc et Anne Jocteur Monrozier, France Bleu Roussillon et France Bleu jeudi 15 septembre 2016 à 10:27 Mis à jour le jeudi 15 septembre 2016 à 11:50

Charnier de la guerre civile espagnole fouillé par des archéologues à Gerena
Charnier de la guerre civile espagnole fouillé par des archéologues à Gerena © AFP - Cristina Quicle

La Generalitat, le gouvernement catalan, veut identifier grâce à l'ADN les 114 000 disparus de la guerre civile espagnole et des années de la dictature franquiste. Des milliers de familles françaises et espagnoles se demandent toujours où sont passés leurs ancêtres.

Vous connaissez la série télé "Cold Case" ? Ces vieux dossiers non résolus que des enquêteurs bouclent des années plus tard... En Catalogne, c'est un "Cold Case XXL" qui va se dérouler.

La Generalitat a annoncé mercredi vouloir identifier génétiquement les dizaines de milliers de disparus de la guerre civile espagnole (1936-1939) et de la dictature de Francisco Franco (1939-1975).

Quelque 114.000 corps ont été retrouvés, notamment dans des fosses communes, et n'ont pas été identifiés à ce jour.

Le ministre catalan des Affaires étrangères Raül Romeva a détaillé ce jeudi matin sur France Bleu Roussillon le programme que souhaite mettre en place la Generalitat : une base de données des profils génétiques des familles de disparus va être créée, puis des prélèvements ADN seront effectués sur les restes trouvés dans des fosses communes. Les données seront enfin croisées pour tenter de trouver des coïncidences.

Ce programme d'identification pourrait donc permettre à des milliers de familles françaises et espagnoles de faire enfin leur deuil.

"Les institutions avaient une dette envers les familles. La volonté du gouvernement, c'est de corriger cette anomalie et de payer cette dette."

Raül Romeva, invité de France Bleu Roussillon ce jeudi

Partager sur :