Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) revendique l'attaque de Liège en Belgique

mercredi 30 mai 2018 à 20:54 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Le groupe Etat islamique a revendiqué ce mercredi l'attaque de Liège, en Belgique, via son agence de propagande Amaq. Trois personnes, deux policières et un étudiant, ont été tués.

Une femme se recueille à Liege, en Belgique, le 30 Mai 2018.
Une femme se recueille à Liege, en Belgique, le 30 Mai 2018. © Maxppp - STEPHANIE LECOCQ

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mercredi l'attaque menée la veille dans la ville belge de Liège par un assaillant qui a tué deux policières et un étudiant. "L'auteur de l'attaque de la ville de Liège en Belgique est un soldat de l'Etat islamique", a affirmé le groupe dans un communiqué publié par son agence de propagande Amaq.

Selon l'EI, "il a mené l'attaque en réponse aux appels pour cibler les pays de la coalition" internationale dirigée par les Etats-Unis, qui lutte contre le groupe jihadiste principalement en Syrie.

Plus tôt dans la journée, le parquet fédéral belge avait qualifié les faits "d'assassinats terroristes et tentatives d'assassinats terroristes". Une quatrième victime pourrait par ailleurs être attribuée à l'assaillant. Il s'agit d'un ancien codétenu du tireur.

Hommage aux victimes

Une minute de silence a été observée, ce mercredi à 13h sur la place centrale de Liège, et les drapeaux ont été mis en berne. 

La Belgique, frappée par des attentats jihadistes qui ont fait 32 morts le 22 mars 2016, a été depuis le théâtre de plusieurs attaques contre des militaires ou des policiers.