Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Groupement de gendarmerie de l'Isère rend hommage aux trois gendarmes décédés à Saint-Just

-
Par , France Bleu Isère

La semaine dernière, trois gendarmes de la compagnie d'Ambert (Puy-de-Dôme) sont morts en intervention, tués par un homme forcené, signalé par sa femme comme dangereux et violent. Un hommage national leur est rendu ce lundi 28 décembre. En Isère, le Groupement s'est recueilli en début d'après-midi.

14h30 en Préfecture et dans les casernes de Gendarmerie de l'Isère comme ailleurs : moment de recueillement ce lundi 28 décembre, en mémoire des trois militaires décédés la semaine dernière en intervention sur la commune de Saint-Just dans le Puy-de-Dôme.

Hommage national 

Au départ, ce qui semblait être une intervention assez classique pour maîtriser un mari violent et mettre à l'abri sa victime a tourné à la tragédie. L'homme a fait feu à plusieurs reprises, tuant trois militaires, avant de se donner la mort un peu plus tard.

Gendarmes actifs, réservistes ou retraités unis dans une minute de silence

Les gendarmes isérois actifs, réservistes, mais aussi retraités étaient réunis ; mais au-delà de la gendarmerie, toutes les forces de l'ordre, et la Nation rendent hommage ce lundi à ces trois gendarmes décédés pour avoir rempli leur mission : porter assistance à une personne en détresse.

Le Général Yann Tréhin, commandant du groupement de Gendarmerie de l'Isère, présidait l'hommage dans l'enceinte du groupement, à Grenoble. Le Secrétaire Général de la Préfecture, Philippe Portal, a rappelé les circonstances dans lesquelles l'engagement de ces gendarmes leur a coûté la vie : "Engagés le 22 décembre à Saint-Just (Puy-de-Dôme) afin de porter secours à une personne victime de violences de la part de son conjoint, ils font face à la folie meurtrière d'un individu qui met le feu à son domicile, piégeant sa compagne, réfugiée sur le toit de l'habitation. Essuyant des tirs nourris d'armes lourdes, ils manœuvrent héroïquement et s'opposent à l'action du criminel déterminé à tuer. Allant au bout de leur mission, ils donnent alors leur vie pour sauver celle des autres. La vie de cette femme menacée comme celle du voisinage, exposé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess