Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des agents du Havre soupçonnés d'avoir détourné 321.000 euros dans les caisses des parkings

Quatre anciens agents de la ville du Havre ont été mis en examen pour détournement de fonds publics. Entre 2009 et 2014, ils sont soupçonnés d'avoir dérobé 321.000 euros dans les caisses des parkings.

Aucun problème technique n'avait été détecté sur les caisses des parkings du Havre
Aucun problème technique n'avait été détecté sur les caisses des parkings du Havre © Maxppp - SANCKE JEAN-RENAUD

Le Havre, France

Plus de 320.000 euros ont été dérobés dans les caisses des parkings de la ville du Havre, entre 2009 et 2014, a appris France Bleu Normandie, confirmant une information de nos confrères du Parisien. C'est à l'occasion d'un audit, en 2014, que les services municipaux se sont rendus compte du gros manque à gagner. La ville du Havre porte plainte. Une enquête menée par le service régional de la police judiciaire de Rouen permet de mettre en examen quatre personnes, d'anciens agents de la ville. 

Entre 400 et 600 euros par mois pour chaque agent

Le système était bien rodé. Ils s'emparaient des billets et des pièces dans une caisse et remplaçaient la somme manquante en prélevant dans plusieurs autres caisses, pour essayer de masquer la supercherie. Parmi les six personnes mises en examen, cinq nient catégoriquement les faits. Un seul a reconnu avoir touché entre 400 et 600 euros par mois pendant trois ans.

L'enquête est toujours en cours et devra déterminer les responsabilités de chacun dans cette affaire.