Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Commissariat du Havre : un syndicat de police demande le retrait de la plaque d'inauguration par Claude Guéant

Le Havre, France

Unité SGP Police FO a écrit au préfet au début du mois de juillet pour que soit retirée cette plaque qui marque l'inauguration de l'hôtel de police havrais par Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur, en 2011. "Un ministre condamné, ce n'est pas un symbole d'exemplarité, explique le syndicat.

Voici la plaque que le syndicat souhaiterait voir être retirée
Voici la plaque que le syndicat souhaiterait voir être retirée

Elle s'affiche sur un mur à l'entrée du commissariat central du Havre. "L'hôtel de police du Havre a été inauguré le 10 juin 2011 par Claude Guéant, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration. En présence d'Edouard Philippe, Maire du Havre".

Et cette plaque, le syndicat Unité SGP Police FO ne veut plus la voir : "Nous avons saisi début juillet le préfet ainsi que le directeur départemental de la sécurité publique pour demander qu'elle soit enlevée. Claude Guéant a été condamné à de la prison ferme (ndlr : 2 ans dont un ferme dans l'affaire des primes de cabinet) et on lui a même retiré sa Légion d'honneur", révèle à France Bleu Normandie, Frédéric Desguerre, secrétaire régional du syndicat en Normandie.

"Un mauvais exemple quand on demande de l'exemplarité aux policiers"

Pour le syndicaliste, cette plaque pose un problème d'exemplarité : "Ce n'est pas un bon exemple quand on entre dans le hall d'un commissariat inauguré par un ministre qui a été condamné. Cette plaque ne donne pas une bonne image de la police nationale et nous pose problème alors qu'on ne cesse de demander de l'exemplarité à nos collègues"

"Il faudrait retirer les autres plaques similaires"

Alors faudrait-il retirer les plaques des autres commissariats ou services publics inaugurés par Claude Guéant ? "Je m'occupe de ma région, mais bien évidemment je pense que toutes les plaques devraient être retirées", ajoute le syndicaliste, qui attend une réponse de la préfecture et de sa hiérarchie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu