Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le jardin des enfants de l'école de Masbaraud-Mérignat saccagé durant le week-end

lundi 25 septembre 2017 à 17:22 Par Olivier Ceyrac, France Bleu Creuse

Stupéfaction ce lundi matin en arrivant à l'école. Les 50 élèves ont retrouvé leur jardin complètement saccagé, vandalisé. Pots de fleurs retournés, plantes arrachées, décorations déchirées, le travail d'une année est réduit à néant. Touchés, les enfants sont abasourdis.

Le jardin des enfants de l'école a été dévasté durant le weekend
Le jardin des enfants de l'école a été dévasté durant le weekend © Radio France - Olivier Ceyrac

Masbaraud-Mérignat, France

Faire un jardin de la graine à la plante, c'est l'un des projets scolaire mené dans l'école primaire de Masbaraud-Mérignat dans l'ouest creusois. En participant l'an dernier au concours de l'OCCE (l'office central de la coopération à l'école), les enfants ont remporté le 1er prix des jardins fleuris. Il faut dire qu'ils avaient mis du cœur à l'ouvrage puisque de la maternelle au primaire, la cinquantaine d'enfants de l'école ont tous mis la main à la pâte. Les grands ont creusé les trous lorsque les plus petits se sont chargés de faire des hôtels à insectes. Même leurs parents ont participé en offrant du matériel ou de leur temps pour fabriquer des éléments de décoration.

Je suis déçu parce qu'on avait beaucoup travaillé " - Lucas, écolier de Masbaraud-Mérignat

Mais ce week-end, un vent de colère, de folie ou de bêtise a tout ravagé. Les plantes ont été arrachées, des décorations déchirées, des pots de fleurs cassés. À l'extérieur du jardin, des poubelles publiques ont été mises à terre et le panneau d'information de l'école a été cassé. Professeurs, enfants et parents, tous ont découvert la mésaventure en allant à l'école ce lundi matin. Les enfants sont choqués: "Pourquoi nous a-t-on fait ça? Qui a tout cassé? " demandent les écoliers à leurs institutrices. Elles n'ont pas de réponse à leur offrir. Une enquête est en cours mais les jeunes ne comprennent pas.

un vent de folie, de colère ou de bétise a soufflé sur le jardin de l'école - Radio France
un vent de folie, de colère ou de bétise a soufflé sur le jardin de l'école © Radio France - Olivier Ceyrac

Tout reconstruire pour mieux repartir

Passées les questions et les interrogations, les enfants se sont retrouvés dans leur classe ce matin. Chacun a pu tour à tour parler et s'exprimer sur cet acte de violence jamais vu dans l'école. Les enfants sont tous touchés, mais ne sont pas abattus. Les institutrices leur ont posé une seule question: voulez-vous refaire le jardin? Tous ont dit oui pour remonter leurs manches et semer de nouveaux les petites graines de leur jardin féerique.

Reportage au jardin de l'école de Masbaraud Mérignat