Faits divers – Justice

Le jeune disparu retrouvé mort au large du Barcarès

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon mardi 8 juillet 2014 à 11:51 Mis à jour le mardi 8 juillet 2014 à 15:05

Le Barcarès (illustration)
Le Barcarès (illustration) © Rémi Michelin

C'est un baigneur qui a donné l'alerte ce mardi matin. Le corps repêché est celui du jeune homme disparu depuis dimanche.

Un corps a été repêché dans la Méditerranée ce mardi matin au large du Barcarès. C'est un baigneur qui a donné l'alerte vers 10h30, au niveau du poste de secours numéro 1, tout au nord de la commune, près de Leucate.

Les brigades nautiques de Port-Vendres et de Port-Leucate ont été sollicitées pour repêcher ce corps qui naviguait à 100 mètres au large du Lydia . C'est au niveau du poste de secours 2 du Barcarès. Des techniciens d'investigations ont établi un périmètre de sécurité. Dans ces cas là, il faut tout envisager et éventuellement protéger une scène de crime. Le corps n'a présenté aucune blessure suspecte . Les médecins dépêchés sur place ont conclu à la noyade. Le tribunal n'a pas ordonné d'autopsie. Le cadavre a été amené à la morgue de l'hopital de Perpignan. Cela ne veut pas dire que l'enquête est close.

Le corps est bien celui du jeune étudiant d'une vingtaine d'années porté disparu depuis dimanche après-midi. Ce jeune homme congolais, qui menait ses études à Perpignan, était allé se baigner en mer avec ses amis. Ces derniers avaient appelé les secours, car ils n'avaient pas retrouvé le jeune homme sur la plage.

Les gendarmes vont tenter de savoir dans quelles circonstances exactes le drame est arrivé. Est-ce que c'est un jeu ou un pari qui a mal tourné ? La famille qui habite au Congo a été prévenu, elle peut récuperer la dépouille.

Dès dimanche soir, on avait mobilisé de gros moyens pour retrouver le nageur sur les plages et en mer. De l'Hérault jusqu'à la frontière espagnole. Les courants contraires se sont succédés et peuvent nous emporter très loin. Finalement le corps était quasiment là où il avait disparu.