Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le joueur du Stade de Reims Antoine Conté laissé en liberté et placé sous contrôle judiciaire

vendredi 9 décembre 2016 à 8:44 Par Alexandre Audabram et Sylvie Bassal, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Lors d'une conférence de presse ce vendredi soir, le procureur de la République Matthieu Bourrette est revenu sur les faits qui ont conduit à la mise en examen d'Antoine Conté pour violences volontaires avec arme.

Antoine Conté (à droite) ici face à Nice lors de la saison 2013-2014 face à Nice
Antoine Conté (à droite) ici face à Nice lors de la saison 2013-2014 face à Nice © Maxppp - Archives

Reims, France

Le récit des faits

Le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette, ce vendredi lors de sa conférence de presse - Maxppp
Le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette, ce vendredi lors de sa conférence de presse © Maxppp - maxppp

Jeudi après midi, une violente dispute a éclaté entre Antoine Conté et sa compagne, à leur domicile situé près du Stade Delaune à Reims, pour une affaire privée. Alors qu'elle quittait la maison, Antoine Conté l'a poursuivi pour la faire rentrer de force. Les éclats de voix et la brutalité de l'altercation ont attiré l'attention d'un groupe de jeunes gens. Ils se sont approchés de la maison. Antoine Conté leur a alors demandé de quitter les lieux, avant de se précipiter sur l'un des jeunes. Il lui a asséné deux coups violents à la tête et au bras avec une batte de base-ball. Il avait également en sa possession une bombe lacrymogène qu'il n' a pas utilisée. Après l' agression, le joueur du Stade de Reims a laissé sa victime sur le sol et a pris sa voiture pour aller faire quelques courses, sans se soucier de l'état du jeune homme.

"Je me dégoutais moi-même"

Ce sont ses amis, avec lesquels il faisait du skate, qui l'ont pris en charge et prévenu les secours. La victime, un élève de première bac pro audiovisuel du lycée Jean Baptiste de la salle de Reims, a été conduit à l' hôpital dans un état grave . Mais son pronostic vital n'a jamais été engagé. Il n' a pas perdu connaissance mais a du subir une intervention chirurgicale. Son état n' a pas permis aux enquêteurs de l'interroger. L'état de santé du jeune homme s'est amélioré mais il faut désormais attendre 72 heures pour savoir s'il aura des séquelles. Antoine Conté a été interpellé à son retour à son domicile.Il a été placé en garde a vue. Au cours de son audition, il a reconnu les faits, les a regrettés et à fait état d'un coup de sang. Il a ajouté : " qu'il se dégoûtait lui-même".

Antoine Conte est sorti libre du tribunal

Le joueur a été déféré au parquet dans l'après midi de vendredi et mis en examen pour violences volontaires avec arme, en l' occurrence, une batte de base-ball. Il encourt une peine de cinq ans de prison. Alors que le parquet de Reims avait demandé une remise en liberté sous bracelet électronique, le juge d'instruction , devant la gravité des faits, a demandé un placement en détention provisoire. Le juge des libertés a décidé tard dans la soirée de laisser le joueur en liberté moyennant une caution de 10 000 euros. Il a été placé sous contrôle judiciaire strict avec :

  • Interdiction de séjourner dans la Marne
  • Obligation de pointer en région parisienne
  • Interdiction d’ approcher la victime ,les témoins, sa compagne
  • Obligation de soin
  • Cautionnement de 10 000 euros

Les réactions du Stade de Reims

Le président de Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, ce vendredi 9 décembre lors de sa conférence de presse. - Maxppp
Le président de Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, ce vendredi 9 décembre lors de sa conférence de presse. © Maxppp - maxppp

Ce vendredi après-midi, le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot et l'entraîneur Michel Der Zakarian se sont exprimés sur l'affaire Antoine Conté. Sans s'attarder sur le fond, laissant l'enquête se poursuivre, le président rémois a voulu apporter son soutien au jeune homme agressé et a dénoncé les agissements du joueur.

Le communiqué du Stade de Reims

  - Aucun(e)
-