Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Faits divers – Justice

Le jugement de l’école à l’ancienne au tribunal du Puy-en-Velay

Deux professeurs des écoles d’une cinquantaine d’année ont été jugé pour des violences à l’encontre d’enfants de leur école de Vieille-Brioude en Haute-Loire. Le tribunal va rendre sa décision ce mardi 9 mai 2017.

Douze enfants auraient été victimes de ces deux maîtresses ( illustration).
Douze enfants auraient été victimes de ces deux maîtresses ( illustration). © Maxppp -

Le Puy-en-Velay, France

C'est le jugement de l'école à l'ancienne. Le tribunal du Puy-en-Velay va rendre sa décision dans le procès de deux enseignantes de Haute-Loire. Deux institutrices soupçonnées de violence et d'insultes sur une douzaine d'élèves. Elles ont été jugées le 4 avril dernier.

Tapes, claques et coups de pied

Des faits qui se sont produits entre 2013 et 2016 à l'encontre de cinq filles et sept garçons - à l'école maternelle et primaire de Vieille-Brioude. Au procès, les enfants ont raconté des cheveux tirés, parfois les oreilles. Mais aussi de tapes derrière la tête, de claques, de coups de pied au derrière. Il y a aussi des propos humiliants ou insultants et de mises à l'écart, dans la classe ou dans le couloir, en guise de punitions.

Jamais de sanctions

A l’audience, un des institutrices a tenté de minimiser. "Quand je traitais des enfants de "limaces" c'était pas une injure", a-t-elle dit. L'autre a reconnu des réactions "malvenues, impulsives", à des moments où elle était "dépassée" par l'indiscipline de certains. L'avocat des familles, dans sa plaidoirie, a fait le procès de l'école de l'ancienne. En tout cas, ces enseignantes âgées de 54 ans toutes les deux travaillent depuis plus de 30 ans dans des écoles sans qu'elle n'ait jamais eu aucune sanction.

Le procureur a requis 1.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, à l'encontre d'une première institutrice et deux mois de prison avec sursis, assortis de 500 euros d'amende, à l'encontre de la seconde.

L'école de Vieille-Brioude en Haute-Loire.  - Aucun(e)
L'école de Vieille-Brioude en Haute-Loire. - Capture Google Maps @