Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le kiné de Damville au départ du marathon de Paris

dimanche 14 avril 2019 à 6:11 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Plus de 60000 coureurs sont inscrits au 43e marathon de Paris ce dimanche. Il y a les stars qui vont tenter de battre le record de l'Éthiopien Bekele ou de la Kényane Rionoripo et il y a tous les autres, comme Philippe Moucel, kiné à Damville qui court le deuxième marathon de sa vie.

À 51 ans, Philippe Moucel va courir le deuxième marathon de sa vie.
À 51 ans, Philippe Moucel va courir le deuxième marathon de sa vie. © Radio France - Laurent Philippot

Damville, France

Philippe Moucel a couru son premier marathon l'an dernier, c'était déjà à Paris. "Un défi personnel" dit-il, "ça m'a plu , je me suis inscrit de nouveau cette année". À bientôt 52 ans - ce sera la semaine prochaine, le masseur-kinésithérapeute, installé à Damville, espère bien cette année finir la course et pourquoi pas, faire mieux que l'an dernier, où il avait couru l'épreuve en 4h15 min et une seconde. Objectif affiché : le marathon en  moins de 4 heures. 

Quatre entraînements par semaine depuis trois mois

Philippe Moucel a entamé son plan d’entraînement il y a dix-douze semaines, au rythme de quatre séances par semaine : des séances de fractionné où il alterne course rapide et course lente pour travailler sa VO2 Max, sa capacité à assimiler l'oxygène, des sorties longues de deux heures et demie et des séances de footing, tranquille. 

Pour les sorties longues, j'écoute des livres audio, des thrillers, ça tient compagnie" - Philippe Moucel, marathonien amateur

Depuis une semaine, Philippe Moucel a adapté son régime alimentaire : "des pâtes, des pâtes, des pâtes" explique-t-il en riant "pas de légumes pour éviter les problèmes intestinaux le jour de la course". On se souvient tous des mésaventures du marcheur Yohann Diniz sur le 50 kilomètres aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. 

Le marathon de Paris : un marathon à part

L'ambiance du marathon de Paris, ça commence tôt dès le matin, dans le métro, "tout le monde est en short et en baskets". Le spectacle est aussi tout au long du parcours, "il y a énormément de monde au bord des routes, les gens encouragent, il y a des groupes de musique partout sur le trajet" se souvient Philippe Moucel, qui a aussi en mémoire le coup de fatigue au 38è kilomètre. Pour aller jusqu'au bout, il pourra compter sur le soutien de sa femme et d'une de ses filles qui seront à Paris ce dimanche.