Faits divers – Justice

Le laboratoire Marette mis en cause dans la mort des nourrissons de Chambéry ferme définitivement

Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Pays de Savoie mercredi 9 juillet 2014 à 12:17

Le laboratoire Marette à Courseulles-sur-Mer (Calvados).
Le laboratoire Marette à Courseulles-sur-Mer (Calvados). © Philippe Thomas - Radio France

Il a été au cœur de l'affaire des bébés morts à l’hôpital de Chambéry. Le laboratoire Marette de Courseulles-sur-mer dans le Calvados, va fermer définitivement. Son directeur vient de l'annoncer ce mercredi. Il faut dire que le laboratoire ne fonctionnait plus depuis janvier dernier.

Ouvert depuis 28 ans

La piste avait été rapidement remontée. Quelques semaines après l'annonce de la mort de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry, l'agence nationale de sécurité du médicament décidait de suspendre pour trois mois l'activité du laboratoire Marette. C'est dans ses locaux qu'avaient été fabriquées les poches de nutrition destinées à nourrir les bébés prématurés. Des poches que le laboratoire fournit depuis 28 ans à une vingtaine d'hôpitaux dont le CHU de Caen.    

Pas de licenciements

Début avril, l'agence du médicament prolongeait de 6 mois la suspension d'activité du laboratoire de Courseulles. Le temps de l'enquête. Pour l'heure, aucun lien n'a encore été établi entre la mort des nourrissons et une éventuelle contamination des poches . Mais il est trop tard pour le laboratoire qui doit donc fermer. Les 8 salariés ne perdront pas leur emploi. Ils vont  continuer à travailler pour l'entreprise Marette mais au sein de la pharmacie.