Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lait infantile contaminé par la salmonelle fabriqué à Craon : Lactalis s'excuse et va faire des analyses

dimanche 3 décembre 2017 à 12:34 - Mis à jour le dimanche 3 décembre 2017 à 17:25 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne et France Bleu

Samedi 2 décembre, les autorités sanitaires ont procédé au retrait et au rappel de plusieurs lots commercialisés sous 3 marques différentes. Une vingtaine de bébés de moins de 6 mois, dans 8 régions différentes, dont les Pays de la Loire, sont tombés malades.

L'usine Lactalis à Craon
L'usine Lactalis à Craon - capture d'écran

Craon, France

Ce lait a été élaboré à Craon entre mi-juillet et fin novembre. Du lait 1er âge. Lactalis précise que les produits, qui sont actuellement dans les entrepôts de l'usine mayennaise, ont été bloqués. Le groupe va maintenant faire réaliser des analyses afin de savoir si les salmonelles sont présentes dans les produits stockés. En revanche, Lactalis ne donne aucune information sur les origines de la contamination, on ne sait pas à cette heure ce qui a pu se produire sur son site de Craon.

Diarrhée , vomissements, forte fièvre

Trois sortes de boîtes sont concernées : le lait Picot sans lactose 350g, Pepti Junior 460 g et Milumel Bio 900g sans huile de palme. Si vous en avez chez vous, ne les utilisez pas. Alors il n'y a aucun danger pour les nourrissons. Cela dit, il est quand même recommandé de prendre rendez-vous chez le médecin ou le pédiatre.

Les symptômes, vomissements, diarrhée parfois sanglante, forte fièvre, comme une gastro, apparaissent dans les trois jours qui suivent la consommation du produit contaminé.

Ce n'est pas la première fois cette année que Lactalis retire certains de ses produits du marché. En octobre dernier, le groupe avait dû rappeler des milliers de yaourts, fabriqués en Mayenne. Du verre était tombé sur une ligne de production.

Dans un communiqué, dimanche, Lactalis "exprime ses profonds regrets pour l'ensemble des parents dont les enfants auraient pu tomber malades suite à la consommation de certains laits infantiles" et souhaite un "prompt rétablissement". Lactalis assure "tout mettre en oeuvre pour trouver les causes éventuelles de contamination".