Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Landais filmé en slip et une pelle à la main demande 200.000 euros à France Télévisions

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

La photo de ce Landais, en slip et une pelle à la main, avait fait le tour des réseaux sociaux. Jean-Marc Dutouya accuse France Télévisions d'avoir dégradé son image et porté atteinte à sa réputation. Aujourd'hui, il demande réparation.

Photo d'archive
Photo d'archive © Radio France - Christophe Van Veen

L'affaire date de 2015, mais elle est de retour ce mercredi 26 mai devant la justice, au tribunal judiciaire de Dax. Il y a six ans, les images de Jean-Marc Dutouya, en slip et une pelle à la main, avaient fait le tour des réseaux sociaux. On y voyait ce Landais de la commune d'Audon, prendre à partie des journalistes et des militants de la LPO (Ligue de protection des oiseaux), venus pour détruire ses matoles, des pièges utilisés pour chasser certaines espèces d'oiseaux. L'affaire est déjà passée devant la justice en 2017 : cette dernière a reconnu que le Landais était bien dans son droit en chassant ces oiseaux, mais elle l'a aussi condamné pour avoir repoussé un militant à coups de pelle. Six ans plus tard, le Landais demande réparation à France Télévisions : selon lui, les journalistes n'ont pas respecté son droit à l'image et ont nui à sa réputation.

Qui dans cette salle voudrait être filmé en slip ? - Frédéric Dutin, l'avocat de Jean-Marc Dutouya

"Mon client a été livré en pâture dans des conditions d'irrespect de sa dignité, déclare au tribunal de Dax Frédéric Dutin, l'avocat de Jean-Marc Dutouya. Qui dans cette salle voudrait être filmé en slip ?" Depuis cette histoire, l'homme vit un vrai cauchemar, raconte son avocat, qui demande réparation. "Il a perdu 9 kilogrammes, et a même fait un AVC." Derrière son masque, Jean-Marc Dutouya détourne le regard. Très connu dans sa commune, ancien conseiller municipal, tous ses voisins le catégorisent depuis comme "l'homme au slip et à la pelle".

Aujourd'hui, le Landais en veut profondément à France Télévisions. Selon lui, ce sont les journalistes qui ont ruiné son image. Ils étaient devant chez lui, avec leurs caméras, au moment où il est sorti en slip dans son jardin. "Si mon client est sorti si vite, dans cette tenue, c'est parce que certains militants étaient en train de molester sa mère de 86 ans devant chez lui... Qui ne sortirait pas en slip à ce moment ? Qui prendrait le temps d'enfiler un peignoir ?" demande son avocat.

Pour France Télévisions, la plainte est infondée

Frédéric Dutin réclame alors réparation : 200 000 euros. "Oui, c'est une somme importante, mais il faut que la décision de justice soit un marqueur. Si c'est juste symbolique, France Télévisions va rire, et ça ne servira à rien." L'avocat demande aussi que toutes images soient supprimées et qu'il soit interdit de les utiliser à nouveau.

Trois ans après les faits, l’assignation a été envoyée à France Télévisions. Mais pour France Télévisions, la plainte est infondée. "C'est un reportage d'actualité, les journalistes ont fait leur travail, c'est dans l'intérêt général, répond l'avocate. Il y a un problème de forme, et de fond." Selon elle, le motif d'atteinte à sa réputation n'est pas recevable. "Lui se plaint de la réputation que ces images lui ont créé, mais l'intérêt général du public est protégé par la liberté de la presse."

Pour l'avocate, le Landais "aurait très bien pu attraper un peignoir, il avait très bien vu les caméras". De plus, France Télévisions se défend en expliquant qu'ils n'étaient pas les seuls journalistes postés devant la maison : "L'AFP y était aussi, tout comme Canal+". Le tribunal rendra sa décision le 15 septembre prochain.

  • Rappel des faits : le 9 novembre 2015, Jean-Marc Dutouya devenait célèbre. A Audon, près de Tartas, Allain Bougrain-Dubourg et des militants de la LPO faisaient irruption à cinq mètres de sa propriété, pour détruire des pièges à oiseaux. Le fils du propriétaire et son oncle tentent d’abord de repousser les militants, avant que Jean-Marc Dutouya, qui était en train de faire sa toilette, ne sorte en slip, armé d’une pelle, pour leur prêter main forte. Le tout sous le feu des caméras de France Télévisions. Cette image sera reprise partout dans le monde, et deviendra un mème, une parodie sur internet.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess