Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le livreur Uber Eats soupçonné de viol à Paris, interpellé à Bordeaux

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu Gironde, France Bleu

Un homme a été interpellé lundi matin à la gare de Bordeaux, en Gironde, suspecté d'être le livreur Uber Eats qui a violé une femme à Paris au début du mois d'août.

Un livreur Dijonnais d'Uber Eats
Un livreur Dijonnais d'Uber Eats © Radio France - Thomas Nougaillon

Paris, France

Ce lundi matin, à Bordeaux, les policiers ont arrêté un homme qui pourrait être le livreur Uber Eats soupçonné d'avoir violé une femme de 32 ans à Paris dans la nuit du 5 au 6 août. L'homme en question est un Bangladais en situation irrégulière qui a été interpellé à la gare routière de Bordeaux alors qu'il s'apprêtait à prendre un bus en direction de l'Espagne. Il se trouve toujours, pour le moment, dans les locaux des policiers girondins. Les policiers de Bordeaux ayant agi sur les consignes de ceux de Paris. 

Violée après le passage d'un livreur Uber Eats

Dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 août, une femme de 32 ans passe commande sur l'application Uber Eats pour se faire livrer un repas. Selon son témoignage, le livreur l'aurait ensuite violée au moment de la livraison vers 3h00 du matin. Quand la cliente a ouvert la porte pour recevoir sa commande, le livreur se serait jeté sur elle. Il l'aurait poussée contre le lit et l'aurait violée. La femme n'a pas pu donner plus de renseignements. Elle explique qu'elle avait pris des somnifères dans la soirée

L'homme en question aurait pris la fuite à pied le soir des faits mais avait finalement été retrouvé via l'application. Une enquête est, depuis, confiée à la police judiciaire.