Société

Indre-et-Loire : le Louroux ne répond pas !

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine lundi 4 janvier 2016 à 9:05

Le poteau du téléphone est juste à quelques mètres de la maison d'Aurélie
Le poteau du téléphone est juste à quelques mètres de la maison d'Aurélie © Radio France - Marie-Ange Lescure

Certains en rêvent : vivre sans téléphone ni internet ! Mais pour les habitants du hameau la Basse Cour au Louroux dans le sud de l'Indre-et-Loire, c'est un cauchemar qui dure depuis plusieurs années. Depuis qu'ils ont fait construire leurs maisons.

Aujourd'hui à l'heure du numérique, non seulement ils n'ont pas le téléphone fixe à la maison et souvent pour le portable, il leur faut rôder sur la route ou dans leur jardin. Au lieu dit la Basse Cour,  au Louroux, il y a quatre maisons toutes neuves et trois corps de ferme anciens en restauration. Des jeunes couples ont pu y acheter des terrains nus à un prix très abordables pour eux et enfin faire construire la maison qu'ils avaient en projet depuis des années. Ils achètent donc des terrains nus à charge pour eux de les viabiliser et déjà les galères commencent ... Aurélie est entrée dans sa maison en septembre 2013.

Aurélie habite au Louroux depuis 2013

Et le poteau pour le téléphone, ils le voient tous depuis leur fenêtre,  il est à trois ou quatre mètres. Devis d'Orange pour tirer les lignes : 1.700 euros. Mais même en traversant la route, il n'y a plus de place sur le poteau et seulement deux maisons sur sept pourraient être raccordées

Les nouveaux propriétaires ont du viabiliser leur terrain - Aucun(e)
Les nouveaux propriétaires ont du viabiliser leur terrain - Marie-Ange Lescure

Pour Ludivine, c'est une situation d'un autre âge qui perturbe les choses les plus banales de la vie quotidienne.

pour Ludivine, c'est une situation d'un autre âge

Le maire leur a proposé de mettre une sorte d'antenne relais pour qu'ils puissent au moins avoir Internet et une meilleure qualité de ligne portable; le contrat a été signé il y a plusieurs mois mais l'entreprise est débordée et reporte depuis plusieurs mois le chantier. Pour Elise, maman d'un bébé de six mois, les choses auraient pu tourner au drame mercredi 30 décembre 2015. 

Pour Elise, le 30 décembre dernier restera un trés mauvais souvenir

Le nouveau maire est bien conscient du problème et a tenté de trouver une solution en faisant appel à une société privée Eric Deniau. 

Le Maire du Louroux a tenté de trouver une solution avec une société privée

Partager sur :