Faits divers – Justice

Intrusion à La Ferté-Bernard : un homme masqué dans une classe du lycée Garnier

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine mardi 18 octobre 2016 à 12:22 Mis à jour le mardi 18 octobre 2016 à 15:09

Les gendarmes ont fouillé tout l'établissement.
Les gendarmes ont fouillé tout l'établissement. © Radio France - Ruddy Guilmin

Un individu non armé, au visage masqué, s'est introduit jusque dans une classe du lycée Robert Garnier à la Ferté-Bernard, ce mardi matin. Les 1 200 élèves de l'établissement polyvalent ont été confinés dans leurs classes pendant cinq heures. L'intrus a pris la fuite.

Les faits se sont déroulés un peu avant 10 heures ce mardi. Un individu s'est introduit jusque dans une classe du lycée Robert-Garnier à la Ferté-Bernard. Son visage était dissimulé par un morceau de tissu ou une écharpe. L'homme n'était pas armé mais d'après les premiers éléments, il brandissait un téléphone portable et aurait crié quelques mots, sans qu'on sache lesquels pour l'instant.

L'individu a ensuite pris la fuite ; il n'est pour le moment pas identifié. Par mesure de sécurité, les élèves ont été confinés dans leur classe, avec leur professeur, jusqu'à 15h et la fin de l'intervention des gendarmes. Une trentaine de militaires ont fouillé l'établissement à la recherche d'indices et pour "lever les doutes" : savoir si l'homme se trouvait toujours dans l'établissement, et s'il avait dissimulé quoi que ce soit. Un chien renifleur d'explosifs a participé à cette opération.

Des SMS aux parents

En tout 1 200 élèves sont scolarisés dans l'établissement fertois, qui comprend des sections générale et professionnelle. Entre 40 et 50 parents d'élèves attendaient leur sortie, en début d'après-midi, devant les grilles. Les familles ont été prévenues de l'intrusion par SMS vers 11h. Certains parents avaient auparavant reçu des messages directement de leurs enfants. A ceux qui appelaient l'établissement pour avoir des nouvelles, le standard répondait dans un premier temps qu'il s'agissait d'un exercice.

Confinés avec leurs professeurs, les élèves sont allés manger au self à tour de rôle. La mesure en confinement devait être levée vers 15h. Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour écouter les élèves qui le souhaitent. Des pompiers ont aussi été mobilisés pour prendre en charge d'éventuels malaises.

La sécurité des enfants n'a jamais été menacée" - le maire

Jean-Carles Grelier, le maire de la Ferté Bernard se voulait rassurant, en fin de matinée : "les gendarmes sont en train de fouiller tous les coins et les recoins du lycée, à la fois pour chercher l'individu et à la fois pour chercher d'autres indices. Je voudrais dire à tous les parents d'élèves qui sont forcément inquiets de la situation, que la sécurité des enfants n'a jamais été menacé et que le confinement est un confinement de précaution pour s'assurer qu'il n'y a vraiment aucun danger sur place".

Les élèves sont restés confinés pendant cinq heures. - Radio France
Les élèves sont restés confinés pendant cinq heures. © Radio France - Ruddy Guilmin

Partager sur :