Faits divers – Justice

Le magasin Alpy'rando à Pau pillé le jour de Noël

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Béarn lundi 26 décembre 2016 à 18:41

Le magasin Alpy'rando rue Berlioz à Pau
Le magasin Alpy'rando rue Berlioz à Pau © Radio France - Jeanne marie Marco

La sortie de secours du magasin a été forcée quartier Berlioz à Pau. Les voleurs sont repartis avec environ 20.000 euros de marchandise.

Quand l'alarme de son magasin a sonné sur son téléphone portable vers 3h30 le gérant espérait que ce soit "un bug comme c'est arrivé plusieurs fois". Pris dans son réveillon de Noël, Jean-Paul Labiste a attendu le lendemain matin pour venir à son magasin. La porte blindée de la sortie de secours avait été forcée et une grosse partie de la marchandise avait disparu.

Le porte de secours blindée forcée par les voleurs - Radio France
Le porte de secours blindée forcée par les voleurs © Radio France - Jeanne marie Marco

Des doudounes à plus de 400€

Le gérant est en train de chiffrer le préjudice "dans les 20.000 euros" estime-t-il. Les voleurs n'ont volé que des doudounes et des vestes de montagne très perfectionnées , des vêtements en Goro-Tex à plus de 400 € pièce. Jean-Paul Labiste est persuadé que les voleurs avaient préparé leur coup en venant en repérage dans la semaine. "Ce sont des articles qui attirent beaucoup de convoitises" explique le gérant déjà victime de petits vols à l'étalage "si ça se reproduit je vais peut-être arrêter ces produits très techniques, c'est dommage pour mes clients mais c'est comme ça".

Psychologiquement je pensais pas que ça pouvait être aussi dur à encaisser. — Jean-Paul Labiste le gérant

Le gérant Jean-Paul Labiste montre les vestes qui ont disparu - Radio France
Le gérant Jean-Paul Labiste montre les vestes qui ont disparu © Radio France - Jeanne marie Marco

Le gérant d'Alpy'rando dépité par ce cambriolage

Facebook pour alerter

Pour dénoncer le cambriolage et empêcher les voleurs de revendre la marchandise le gérant d'Alpy'rando a publié un message sur la page Facebook du magasin. "Je pense que notre réseau est beaucoup plus grand que le leur [...] on a passé l'info, il y a eu 20.000 vues en deux heures donc c'est impressionnant [...] c'est pas pour se faire de la pub, c'est vraiment pour que tout le réseau montagnard soit au courant qu'il y a de la marchandise de montagne qui va circuler".

Une fois le préjudice chiffré, le gérant du magasin ira porter plainte. Depuis le début du mois en Béarn plus d'une trentaine de cambriolages ont eu lieu dans l'agglomération.