Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire d'Orange, jugé en appel à Nîmes, risque l'inéligibilité

-
Par , France Bleu Vaucluse

Jacques Bompard est jugé en appel à Nîmes ce jeudi 28 janvier. Le maire d'Orange est inquiété pour prise illégale d'intérêt. Le jugement en première instance à Carpentras l'a reconnu coupable, mais ne l'avait pas condamné à une peine d’éligibilité d'où ce recours en appel.

Jacques Bompard sur le banc du tribunal de Carpentras
Jacques Bompard sur le banc du tribunal de Carpentras © Radio France - Jean Pierre Burlet

L'affaire concerne des faits qui remontent à plus de 15 ans : la vente d'un local municipal à la fille de Jacques Bompard et à son époux. Un deuxième volet concerne l'achat par le maire d'Orange de deux terrains à bâtir en 2005.

En première instance, la justice a reconnu Jacques Bompard coupable de prise illégale d'intérêt. Il avait alors été condamné en mai 2019 à 50.000 euros d'amende dont la moitié avec sursis et une condamnation à six mois d'emprisonnement avec sursis. Le parquet a fait appel car la peine inéligibilité pourtant requise par le procureur n'a pas été retenue. Jacques Bompard a lui aussi fait un recours avec un appel, ce qu'on nomme un "appel incident" en terme juridique. 

Le tribunal a également condamné la fille de Jacques Bompard et son gendre à 15.000 euros d'amende, dont 10.000 euros avec sursis mais eux ne seront pas rejugés, car dans leur cas il n'y a pas eu d'appel. Jacques Bompard comparaîtra seul ce jeudi devant la cour d'appel de Nîmes et il risque de devoir quitter son fauteuil de maire s'il est condamné à une peine d'inéligibilité pour cinq ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess