Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le maire de Chamonix en garde à vue avec le président de la Compagnie du Mont Blanc

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le maire de Chamonix Eric Fournier et le PDG de la Compagnie du Mont Blanc (CMB) Mathieu Dechavanne ont passé la journée de mardi en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie à Chambéry. Ils étaient entendus dans le cadre de l'enquête sur la délégation de service public accordée à la CMB.

Eric Fournier, le maire de Chamonix
Eric Fournier, le maire de Chamonix © Maxppp -

Chamonix, France

Le maire de Chamonix Eric Fournier et le président de la Compagnie du Mont Blanc (CMB) Mathieu Dechavanne ont passé plusieurs heures en garde à vue mardi dernier. Les deux hommes étaient auditionnés par les gendarmes, à Chambéry, dans le cadre de l'enquête sur la délégation de service public (DSP) accordée par Chamonix en 2013 à la Compagnie du Mont Blanc

Favoritisme pour la Compagnie du Mont Blanc ?

A cette époque, la municipalité de Chamonix vote à l'unanimité la DSP à la Compagnie du Mont Blanc La CMB devient seul gestionnaire du domaine skiable de Chamonix pendant 40 ans. La CMB promet 477 millions d'euros d'investissements pour rénover les installations.

Déjà un an d'enquête et des perquisitions

La cour régionale des comptes estime que cette DSP est peut-être entachée d'irrégularités ou même de favoritisme. En effet,  la mairie de Chamonix est actionnaire de la compagnie du Mont Blanc. Une enquête est alors ouverte par le parquet de Bonneville et des perquisitions sont même réalisées en avril 2018 à la mairie de Chamonix et au siège de la CMB. 

Un an plus tard, ce sont donc le maire de Chamonix et le PDG de la CMB qui sont placés en garde à vue. Ils n'ont fait aucun commentaire à la sortie de leur audition. Eric Fournier a publié un communiqué dans lequel il affirme qu'il tiendra "prochainement la population informée de cette audition et des suites de la procédure en cours". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu