Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le maire de La Souterraine demande le départ de Mohamed Alashram

-
Par , , France Bleu Creuse, France Bleu Alsace

Mohamed Alashram est assigné à résidence depuis 18 mois dans un hôtel de La Souterraine. Après une manifestation en sa faveur, samedi 7 décembre, le maire de La Souterraine estime que le Palestinien doit être déplacé dans une autre commune. Jean-François Muguay a écrit au ministre de l'Intérieur.

Une cinquantaine de manifestants ont fait le chemin depuis Strasbourg jusque la Souterraine pour soutenir Mohamed Alashram, soupçonné de prêches haineux contre l'occident dans une mosquée alsacienne.
Une cinquantaine de manifestants ont fait le chemin depuis Strasbourg jusque la Souterraine pour soutenir Mohamed Alashram, soupçonné de prêches haineux contre l'occident dans une mosquée alsacienne. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

La Souterraine, France

Le maire de La Souterraine, Jean-François Muguay, demande au ministre de l'Intérieur d'éloigner Mohamed Alashram. Le Palestinien vit depuis 18 mois dans un hôtel de la ville, où il est assigné à résidence. Le renseignement français l'accuse d'avoir prêché la haine dans une mosquée en Alsace et d'avoir incité deux jeunes à partir faire le djihad en Syrie.

Des accusations que nie Mohamed Alashram, il a débuté une grève de la faim en novembre, pour protester contre sa situation : depuis quatre ans, il est baladé d'hôtel en hôtel. Il est passé par les Deux-Sèvres et la Haute-Vienne. Il est sous le coup d'une obligation de quitter le territoire, mais ne peut pas être renvoyé en Palestine, où il serait en danger.

Samedi 7 décembre, une cinquantaine d'Alsaciens sont venus jusqu'en Creuse pour manifester dans les rues de La Souterraine. Ils réclament l'ouverture d'un procès en bonne et due forme et ils ont tenté de sensibiliser les Sostraniens à la situation du Palestinien, à grand renfort de drapeaux tricolores et de pancartes. Au passage du cortège, un habitant a mimé des tirs de mitraillettes, il a également sorti un pistolet à bille. Il sera entendu dans le courant de la semaine par la gendarmerie.

Toute cette agitation autour de Mohamed Alashram commence à irriter, dans la ville, affirme Jean-François Muguay : "Les gens ne comprennent pas, jusqu'à présent il était relativement discret. Cette manifestation a dérangé les gens et ils se demandent pourquoi il est assigné à résidence depuis 18 mois maintenant. Nous demandons qu'il soit transféré dans une autre ville, pour éviter les incidents qui pourraient intervenir."

Jean-François Muguay a donc écrit à Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur.

Les soutiens alsaciens à Mohamed Alashram, eux, prévoient de revenir manifester à La Souterraine et promettent d'être plus nombreux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu