Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le maire de Lapenche condamné à six mois de prison avec sursis pour violences conjugales

-
Par , France Bleu Occitanie

Stéphane Laroque était poursuivi pour avoir agressé son ex-compagne et le compagnon de celle-ci dans un bar, jeudi dernier. Il écope de six mois de prison avec sursis, ce mardi 26 novembre, devant le tribunal correctionnel de Montauban.

Le palais de justice de Montauban
Le palais de justice de Montauban - Google Maps

Lapenche, France

Le maire du village de Lapenche (Tarn-et-Garonne) a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales par le tribunal correctionnel de Montauban, ce mardi 26 novembre. Stéphane Laroque, 45 ans, était poursuivi pour avoir donné des coups de tête à son ex-compagne et au compagnon de cette dernière lors d'une soirée Beaujolais, jeudi 21 novembre, dans un bar de Caussade. 

Déjà connu de la justice

Alors que son avocate réclamait la relaxe invoquant un comportement violent de l'ex-compagne du maire, l'élu a aussi été condamné à une obligation de soins, et il est interdit d'entrer en contact avec son ex. 

Stéphane Laroque était déjà connu de la justice pour des faits de violence alors qu'il était encore en couple avec sa victime. À l'époque sa compagne avait porté plainte, les gendarmes s'étaient rendus au domicile du maire en 2017, et l'édile s'en était pris aux militaires, ce qui lui avait valu une condamnation d'un mois de prison avec sursis. 

Ce mardi, la procureure de Montauban a souligné le "devoir d'exemplarité" des élus, lors d'une audience à laquelle ont assisté les membres du conseil municipal en soutien au maire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu