Faits divers – Justice

Le maire de Meursanges convoqué devant le tribunal pour abus de faiblesse

Par Soizic Bour, France Bleu Bourgogne mercredi 21 décembre 2016 à 17:36

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Coup de tonnerre à Meursanges, le maire Jean Paul Roy est convoqué devant le tribunal. Il a été placé en garde à vue il y a quelques mois par les gendarmes qui enquêtaient sur un dossier d'abus de faiblesse. Il aurait abusé de la faiblesse et de la confiance d'une vieille dame de 91 ans.

Jean-Paul Roy, le maire de Meursanges, une commune d'environ 500 habitants située entre Beaune et Seurre, est convoqué devant le tribunal correctionnel de Dijon sous les incriminations d'abus de faiblesse et abus de confiance.

Une intrigante demande de mandat de protection pour la nonagénaire

L'homme l'a toujours affirmé, il était très proche de la nonagénaire et a toujours gérer ses comptes et ceux de sa famille. Mais il aurait abusé de la confiance de cette femme de 91 ans, isolée et particulièrement vulnérable en raison de son âge. Le maire de Meursanges, qui effectue son troisième mandat est donc convoqué le 7 avril prochain à l'audience collégiale du tribunal correctionnel de Dijon. Ce qui a mis la puce à l'oreille de la justice, c'est une demande plutôt intrigante du maire d'un mandat de protection au bénéfice de la nonagénaire. Le maire a donc été placé en garde à vue à la suite de cette découverte.

Un préjudice total qui s'élèverai à 30 000 euros en chèque et 24 400 euros en liquide

Grâce à l'accès aux comptes de la vieille dame, le maire en aurait profité pour retirer de l'argent et se faire remettre des chèques Il aurait même été l'unique bénéficiaire de l'assurance vie de la victime, avant que les héritiers ne soient rétablis dans leurs droits. Le préjudice total de l'escroquerie serait de 30 000 euros de chèques et près de 25 000 euros. Le maire risque 3 ans d'emprisonnement et 375 000 euros d'amende.