Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Isère : le maire de Miribel-les Échelles agressé par six jeunes qui tiraient des pétards

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le maire de Miribel-les-Échelles (Isère) a été agressé lundi soir. Williams Dufour avait demandé à un groupe de jeunes de cesser leurs tirs de mortiers sur la place du village. En retour, il a reçu des coups et a été hospitalisé. Une enquête est ouverte pour retrouver les agresseurs.

l'agression du maire s'est déroulée sur la place du village
l'agression du maire s'est déroulée sur la place du village - Google

Lundi soir, vers 21 heures, sur la place du village de Miribel-les Échelles (Isère), six jeunes de 16-18 ans environ, s'amusent à tirer des pétards. Le maire, Williams Dufour, 51 ans, nouvellement élu, intervient alors, avec deux de ses adjoints. Ils étaient en réunion tout près de là.

Insultes et agression physique

Williams Dufour décline son identité et leur dit qu'il est interdit d'allumer des pétards car, à cause de la sécheresse, cela pourrait provoquer un incendie. En guise réponse, il reçoit des insultes et des coups. Frappé au visage, il prend un feu d'artifice sur la main, qui est brûlée.

les habitants de Miribel-les-Echelles condamnent l'agression de leur maire
les habitants de Miribel-les-Echelles condamnent l'agression de leur maire -

Sept jours d'ITT pour le maire de Miribel

Blessé, il est transporté a l’hôpital de Voiron, par les pompiers. Il en est ressorti cette nuit avec des points de suture et sept jours d'incapacité temporaire de travail (ITT), incapacité temporaire de travail. Williams Dufour se repose chez lui mais il est choqué. L'un de ses adjoints a reçu un coup de casque sur la main, l'autre a eu sa chemise brûlée par un pétard.

"C'est lamentable ! S'en prendre comme cela à un élu. Il faut qu'on retrouve ceux qui ont fait cela !" - Un commerçant de Miribel-les-Échelles

Fuite en scooter

Ses agresseurs ont pris la fuite à bord de trois scooters et sont recherchés par les gendarmes de Saint Laurent du Pont et de la Brigade des recherches de Meylan qui sont chargés de l’enquête. Ils n'habitent pas le village de Miribel, qui compte 1700 habitants, dans le massif de la Chartreuse. "C'est lamentable" nous a expliqué un commerçant. "S'en prendre comme cela à un élu. Il faut qu'on retrouve ceux qui ont fait cela !" 

Ecoutez le témoignage de la première adjointe, Marie-Jo Seguin. Elle était auprès du maire lors de son agression.

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a condamné "avec fermeté les violences inacceptables commises contre le maire de Miribel-les-Echelles. Agresser un maire, c'est s'attaquer à la République" a-t-il dit sur Twitter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess