Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le maire de Pézenas placé en garde à vue pendant plusieurs heures

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le maire DVD de Pézenas, Alain Vogel Singer, a été placé en garde à vue par la police judiciaire de Montpellier avec son cousin pour prise illégal d'intérêt et favoritisme. Ils ont été relâchés en fin de journée. L'enquête se poursuit

Alain Vogel Singer, le maire de Pézenas
Alain Vogel Singer, le maire de Pézenas - ©mairie de Pézenas

Pézenas, France

Le maire divers droite de Pézenas a été placé en garde à vue ce mercredi pendant une partie de l'après-midi. Alain Vogel Singer a été entendu par la brigade financière du SRPJ (service régional de police judiciaire) de Montpellier. Il était interrogé après le dépôt de plusieurs plaintes contre lui par une association d'habitants de Pézenas qui se demande si le maire n'utilise pas sa fonction d'élu à des fins personnelles, qui lui rapporteraient de l'argent. Le cousin du maire a lui aussi été placé en garde à vue.

Plusieurs dossiers seraient en cause. Il y a déjà le conflit d'intérêt : le conseil municipal a voté l'an dernier une subvention de 900 euros à une fondation dont le maire de Pézenas est trésorier. 

Un cousin favorisé par le maire ?

Il y a ensuite  une plainte dans un dossier plus ancien autour d'une opération immobilière sur un hôtel classé monument historique. L'hôtel acheté par la mairie en 2003 pour y faire un espace culturel, mais finalement revendu en 2007 au cousin du maire de Pézenas, lequel cousin aurait ensuite revendu les étages de l’hôtel au prix fort.  Un cousin architecte qui obtiendrait aussi de nombreux marchés publics sur la commune. 

La cour des comptes avait déjà soulevé le lièvre "des opérations de spéculation immobilière assortie _d'importantes plu-valus"_, c'est ce qu'elle écrivait dans un rapport en 2011. 

Le maire de Pézenas et son cousin ont été remis en liberté hier, le procureur de la république de Béziers précise que de nouvelles investigations sont nécessaires pour décider d'éventuelles poursuites.

Rappelons que le maire de Pézenas, candidat à sa propre succession, a déjà été condamné pour prise illégal d'intérêt dans une affaire d'urbanisme qui concernait déjà le terrain pour le futur centre de thermoludisme. Il a été condamné à 6.000 euros d'amende.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu