Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Roche-lez-Beaupré agressé pour avoir reproché à un jeune de traverser les voies ferrées

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Le maire de Roche-lez-Beaupré (Doubs) a été agressé par un adolescent qu'il a surpris en train de traverser les voies ferrées en dehors d'un passage aménagé, ce vendredi. Jacques Krieger a été aspergé avec une bombe lacrymogène. Mais pas de quoi le décourager dans son mandat.

Jacques Krieger, le maire de Roche-lez-Beaupré.
Jacques Krieger, le maire de Roche-lez-Beaupré. © Maxppp - maxppp

Le maire de Roche-lez-Beaupré a été agressé sur sa commune, ce vendredi matin, en pleine journée. Depuis les fenêtres de la mairie, Jacques Krieger voit un jeune traverser les voies ferrées en dehors d'un passage aménagé et escalader le grillage. "Je vais le voir et je lui demande : "pourquoi tu traverses là alors qu'il y a un passage plus loin?" Il me répond "pourquoi t'es maire?" d'un air ironique" raconte Jacques Krieger. 

J'ai eu des brûlures à la gorge, à un œil et sur la peau" Jacques Krieger

Le maire s'approche alors de ce jeune de 17 ans, qu'il connaît. C'est là que l'adolescent sort une bombe lacrymogène, asperge l'élu et s'enfuit. "J'ai eu des brûlures à la gorge, à un œil et sur la peau..." explique Jacques Krieger, qui s'en sort avec deux jours d'ITT.

L'agression enregistrée par la vidéosurveillance

Juste après l'agression, le maire est retourné dans son bureau : "C'est là que je me suis rendu compte que tout avait été filmé par les caméras de la mairie". Le maire a donc enregistré les images pour les transmettre à la gendarmerie de Roulans, où il a porté plainte.

Pas question de démissionner

C'est la deuxième fois en moins de deux ans que le maire de Roche-lez-Beaupré est agressé sur sa commune, parce qu'il est maire. La précédente agression date de 2019, juste avant la mort du maire de Signes. Pour autant, pas question de baisser les bras pour Jaques Krieger : "Je suis nullement découragé... au contraire! Cela m'encourage encore davantage à être encore plus présent sur le territoire, à faire respecter les règles sur ma commune." 

Je suis nullement découragé, au contraire !"

Jacques Krieger a reçu de nombreux messages de soutien depuis vendredi, notamment de la part d'élus de tous bords politiques. Le suspect, déjà connu pour des dégradations commises à Roche-lez-Beaupré, a été identifié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess