Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Tours mis en examen dans l'affaire des mariages chinois

-
Par , France Bleu Touraine

Jean Germain a été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur l'affaire des mariages chinois. Au terme de son audition mercredi par les trois juges en charge du dossier, le maire de Tours a été mis en examen pour complicité passive.

Jean Germain devant des couples chinois lors de la quatrième édition des "noces romantiques en Touraine" en octobre 2008.
Jean Germain devant des couples chinois lors de la quatrième édition des "noces romantiques en Touraine" en octobre 2008. © Maxppp

Jean Germain demandait à être entendu par les trois juges en charge de l'affaire. C'est désormais chose faite. Depuis son audition mercredi , le maire de Tours est donc mis en examen pour complicité passive .

PAP Germain Examen

Cette mise en examen a été annoncée non par le parquet mais par un communiqué de la ville de Tours dont voici un extrait : "Les juges ont estimé qu’à ce stade de l’information, il pouvait exister des charges leur permettant de soupçonner Jean Germain d’avoir été informé des faits de prise illégale d’intérêt commis par madame Lise Han et l’ont, en conséquence, mis en examen pour complicité passive." Jean Germain s'est exprimé pour la première fois sur le fond le l'affaire le 6 octobre : il estime "s'être fait avoir" par Lise Han.

Les juges se penchent aussi sur l'épisode où Lise Han a été employée par l'office de tourisme après avoir quitté le cabinet du maire. Le communiqué de Jean Germain ne nie pas les faits mais nie toute intention frauduleuse. 

"Ils [les juges] ont, par ailleurs, considéré que certaines des prestations réalisées par madame Lise Han, lorsqu’elle était salariée de la société publique locale Tours Val-de-Loire Tourisme, avaient été effectuées pour le compte de la Ville de Tours. Cela pourrait, à ce stade de la procédure, être regardé comme une infraction aux règles comptables et budgétaires. 

Il s’agirait alors d’une infraction purement formelle puisque la SPL est essentiellement financée par la Ville de Tours et la communauté d’Agglomération Tour(s) plus.

Aucun enrichissement d’aucune sorte n’a été relevé à l’encontre de Jean Germain."   Côté politique, les réactions affluent déjà. Le candidat UMP à la mairie de Tours, Serge Babary, demande au maire d'expliquer son rôle dans cette affaire. Pour la conseillère municipale d'opposition, François Amiot, cela fragilise clairement le candidat Jean Germain. Notamment à la lumière du souhait de François Hollande de moraliser la vie publique.

Germain - Bob Babary

Germain - Bob Amiot 32''

Choix de la station

À venir dansDanssecondess