Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le maire de Val d'Isère condamné à Colmar à 4000 euros d'amende

Marc Bauer est condamné ce jeudi à 4.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Colmar (Haut-Rhin). Le maire de la station de ski de Val d'Isère (Savoie) avait insulté des policiers en octobre dernier, après une soirée très alcoolisée.

Marc Bauer (ici en 2017)
Marc Bauer (ici en 2017) © Maxppp -

Colmar, France

Le maire de Val d'Isère (Savoie) est condamné à 4.000€ d'amende ce jeudi par le tribunal correctionnel de Colmar (Haut-Rhin). Marc Bauer était jugé pour outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique pour des faits qui remontent à la nuit du 18 au 19 octobre dernier. Alors qu'il était à Colmar pour faire la promotion de sa station de ski, Marc Bauer, alcoolisé, a insulté des policiers

"Flics de base, petites gens " 

Il les avait traités de "flics de base, petites gens,  radicalisés du côté des voyous". Il avait vanté aussi sa qualité d'officier de police judiciaire. Il avait aussi refusé de se soumettre à un dépistage d'alcoolémie. 

A la barre le maire n'a pas reconnu toutes les insultes  et a expliqué qu'il avait été énervé d'avoir vu les policiers menotter violemment les deux responsables du restaurant dans lequel il passait une soirée, alors qu'il y avait des plaintes pour tapages nocturnes

La procureure avait toutefois requis 4.000 euros d'amende, réquisitions qui ont été suivies par les juges de Colmar. 

4.000 euros qui se décomposent en 40 jours-amende à 100 euros :  en cas de défaut total ou partiel de paiement, le prévenu est incarcéré pour une durée correspondant au nombre de jours-amende impayés a expliqué l'avocat des policiers.