Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Le maire de Villeneuve-lès-Maguelone dément bénéficier d'un emploi fictif

-
Par , France Bleu Hérault

Le SRPJ de Montpellier enquête sur un présumé emploi fictif à la mairie de Palavas-les-Flots. Le fonctionnaire visé est le maire de Villeneuve-lès-Maguelone, Noël Ségura. Il dément bénéficier d'un tel emploi et estime qu'on veut le salir.

Noel Ségura maire de Villeneuve les Maguelone
Noel Ségura maire de Villeneuve les Maguelone © Maxppp - CHARLES NELSON

C'est Christian Jeanjean, le maire de Palavas-les-Flots (Hérault), qui l'a lui-même révélé lors du dernier conseil municipal : la mairie et son domicile ont été perquisitionnés fin novembre dans le cadre d'une enquête préliminaire de la division économique et financière du SRPJ de Montpellier concernant un emploi fictif présumé au sein de la commune. Le fonctionnaire montré du doigt, Noël Ségura, est le maire de la commune voisine : Villeneuve-lès-Maguelone. 

"On veut me salir", lâche Noël Ségura, le maire de Villeneuve dont le domicile a aussi été perquisitionné fin novembre et les bulletins de salaires saisis. 900 euros mensuels, c'est ce qu'il touchait ces derniers mois comme chargé de mission. Le maire de Villeneuve-lès-Maguelone travaille à la mairie de Palavas depuis 37 ans. Depuis son élection en 2008, on l'y voyait moins et c'est normal puisqu'il a enchaîné des périodes de travail à temps partiel et de mise en disponibilité totale. À partir de 2016, il n’a plus exercé de fonction de responsabilité. 

Des crédits d'heures pour les élus 

Il avait également droit, c'est la loi, à 35 heures par mois pour répondre à ses obligations d'élu d'une commune de 10.000 habitants. Depuis sa réélection en 2014, il bénéficiait d'heures supplémentaires comme vice-président de la Métropole de Montpellier (délégué au logement) mais ce crédit d'heures, pour lequel Noël Ségura précise qu'il n'était pas rémunéré, ne peut en aucun cas excéder 50 % de la durée annuelle légale du travail.

Les enquêteurs du SRPJ veulent savoir s'il effectuait réellement ce "mi-temps". Le maire de Palavas-les-Flots dit avoir fourni les preuves et explique "qu'on n'est pas obligé d'être derrière un bureau pour travailler. Noël Segura a réalisé de nombreux rapports et études, sur les déplacements doux, sur la politique sportive de la ville, sur les plages et il m'a toujours donné satisfaction dans son travail".

Le 1er janvier, Noël Ségura sera à la retraite, puis candidat en mars prochain à un troisième mandat à la tête de Villeneuve-lès-Maguelone. Il se dit "serein et encore plus déterminé" à l'emporter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess