Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Le maire RN d'Hayange ne pourra pas expulser le Secours populaire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Nouvelle défaite du maire RN d'Hayange contre le Secours populaire. La cour d'appel de Metz a rejeté ce jeudi la demande d'expulsion de l'association caritative d'un local municipal.

Conseil municipal d'Hayange en mars dernier
Conseil municipal d'Hayange en mars dernier © Maxppp - PQR

Cela fait depuis 2016 que l'élu du Rassemblement national, Fabien Engelmann, est engagé dans un bras de fer avec le Secours populaire de la ville et c'est la 4e fois que la justice lui donne tort. La cour d'appel de Metz a donc confirmé le jugement de 1er instance du tribunal correctionnel de Thionville, en mai 2019. 

Mais Fabien Engelmann ne compte pas baisser les bras, il veut continuer son action en justice contre le Secours populaire, et va "certainement" se pourvoir en cassation.  La présidente du Secours populaire d'Hayange, Angèle Duflot-Alievi, se réjouit de son côté de cette nouvelle victoire contre le maire RN, "c'est surtout une victoire pour nos bénéficiaires", précise-t-elle, même si cette 4e victoire est ternie selon elle par "l'acharnement et la haine du maire à vouloir nous faire disparaître".  

En 2016, l'élu du Rassemblement national avait coupé l'eau et l'électricité dans le local de l'association, ce qui avait perturbé la distribution de l'aide octroyée au millier de bénéficiaires. Mais le secours populaire a gagné en justice, deux fois, en 2017 et 2018 et la mairie a du rétablir l'eau et l'électricité dans le local. Fabien Engelmann réclame alors l'expulsion de l'association, qui dit-il, "ne dispose pas de bail en règle". Sur ce point, la justice l'a donc débouté une 2e fois de sa demande. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess