Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Mans : A 16 ans, il se promène avec une hachette dans la rue

lundi 10 septembre 2018 à 18:26 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

Un adolescent de 16 ans a été interpellé dimanche après-midi, rue de l'Arche, près de l'avenue Bollée. Il avait sur lui une hachette et voulait se venger après des insultes laissées sur son téléphone.

Un jeune homme de 16 ans a été interpellé dans les rues du Mans armé d'une hachette, dimanche après-midi.
Un jeune homme de 16 ans a été interpellé dans les rues du Mans armé d'une hachette, dimanche après-midi. © Maxppp - Alexis Sciard/IP3 PRESS/MAXPPP

Le Mans, France

Difficile de passer inaperçu dans les rues du Mans, lorsque l'on se promène avec une hachette dans la main.  Un jeune homme de 16 ans a été interpellé dimanche, vers 16 heures, rue de l'Arche. Il se rendait dans le centre-ville, l'arme blanche à la main. 

L'adolescent, déscolarisé depuis un an et inactif, assure aux enquêteurs vouloir mener une "expédition punitive", après avoir reçu des insultes par téléphone. Chose étrange, il explique ne pas savoir qui est derrière le message vocal. Lors de son interpellation, il ne fait preuve d'aucune coopération et insulte à plusieurs reprises les policiers, qui l'embarquent au commissariat, rue Coeffort. 

Les forces de l'ordre l'ont auditionné, avant de le remettre quelques heures plus tard à sa mère. Le jeune homme sera convoqué ultérieurement devant un juge des enfants. La Police nationale de Sarthe rapporte, avec humour, cette affaire sur sa page Facebook.