Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Le Mans : catholiques, juifs et musulmans unis en mémoire du père Jacques Hamel

mardi 26 juillet 2016 à 23:11 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

Au Mans, la messe du soir en l'église Notre-Dame de la Couture a été dédiée au prêtre assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray : malgré les vacances, et l'info qui a circulé difficilement, une centaine de croyants tenait à se recueillir. Et ils n'étaient pas tous catholiques.

L'office du soir à Notre-Dame-de-la-Couture, au Mans, à côté de la préfecture a rassemblé une centaine de croyants, et pas que des catholiques
L'office du soir à Notre-Dame-de-la-Couture, au Mans, à côté de la préfecture a rassemblé une centaine de croyants, et pas que des catholiques © Radio France - Marie Mutricy

Le Mans, France

Un mot est lu par l'abbé au début de la célébration, mardi soir, au Mans, en l'église Notre-Dame de la Couture, à côté de la préfecture. La célébration est dédiée à la mémoire du père Jacques Hamel, assassiné près de Rouen, à Saint-Etienne-du-Rouvray, alors qu'il célébrait la messe. Dans l'assemblée : des croyants pratiquants, un directeur de lycée catholique, le rabbin et une jeune femme de confession musulmane. Tous sont réunis "pour la paix". Ils témoignent.

LIRE AUSSI | Saint-Étienne-du-Rouvray : qui était le père Jacques Hamel, victime de l'attentat dans une église ?

"Garder confiance dans l'avenir"

Une Mancelle catholique s'avance alors que les cloches sonnent. Elle ne souhaite pas donner son prénom : "pour moi c'est l'horreur absolu qu'un prêtre soit assassiné pendant une cérémonie". Mais elle est aussi venue pour "tous les morts aussi bien de Nice, que de Syrie, que d'Irak. Je crois qu'il ne faut pas que la haine nous envahisse et qu'on garde confiance dans l'avenir".

La solidarité d'une jeune femme musulmane

Discrète main de fatma autour du coup, cette jeune femme part de l'église après avoir salué l'abbé qui officiait. Elle voulait témoigner de sa solidarité avec la communauté chrétienne. Cette musulmane est très émue et elle a peur : "j'ai ressenti de la colère, de l'incompréhension. Et puis, une certaine gêne" dans cette église. "J'avais peur des regards. Ils peuvent être en colère, avoir des pensées de haine envers les musulmans. Mais c'était un beau discours du vivre ensemble. Il faut combattre le terrorisme ensemble".

Le message important du diocèse, pour Vincent

Vincent n'arrive qu'à la fin de l'office, il était pris par le travail. Il rejoint son épouse et ses enfants. Il a entendu le message du diocèse du Mans, lu par l'un des officiant. "Le diocèse a précisé qu'il ne fallait pas répondre à la violence par un acte de violence. Que ses personnes ne savaient pas ce qu'elles faisaient. C'est un message d'espoir. Un message important".