Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : deux personnes en détention provisoire après des tirs de mortier sur la police

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine

Des policiers manceaux ont été la cible de tirs de mortier d'artifice, dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 octobre 2020. Trois personnes ont été interpellées, dont deux sont à présent en détention provisoire.

Des véhicules de police ont été pris pour cible à deux reprises par des tirs de mortier, dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 octobre.
Des véhicules de police ont été pris pour cible à deux reprises par des tirs de mortier, dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 octobre. © Radio France - Clémentine Sabrié

Les agressions se sont déroulées dans le quartier des Sablons, au Mans, dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 octobre. L'information vient d'un communiqué de la procureure du Mans, Delphine Dewailly, ce dimanche soir. 

"A deux reprises lors de leur passage, les véhicules de police ont fait l’objet de tirs de mortiers d’artifice", écrit la magistrate. Des agressions qui ont eu lieu alors que deux voitures de la brigade anti-criminalité (BAC) de nuit contrôlait une zone réputée pour son trafic de stupéfiants, selon la déléguée départementale du syndicat Alliance Police, Ana Berthe. En tout, trois voitures de police ont essuyé une vingtaine de tirs. Aucun fonctionnaire de police n'a été blessé.

Trois individus interpellés

La police a arrêté trois personnes, dont un mineur. Les deux majeurs ont été présentés au tribunal du Mans, ce dimanche.  

"Les faits reprochés s’analysent en dégradations, violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique, et participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences ou dégradations", explique la procureure.

Les deux adultes interpellés ont ensuite été placés en détention provisoire. Ils passeront en comparution immédiate devant le Tribunal correctionnel du Mans, mardi 13 octobre.

Des poursuites ont également été engagés contre le mineur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess