Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Mans : le braqueur au couteau et au marteau déclaré irresponsable

mercredi 16 mai 2018 à 16:48 Par Yann Lastennet et Julie Le Duff, France Bleu Maine

Il avait braqué un salon de coiffure de la rue Nationale le 14 avril dernier, pour emporter les 150 euros de la caisse : ce Manceau sous curatelle était jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel. L'expertise a conclu à l'abolition de son discernement au moment des faits.

Le palais de justice du Mans
Le palais de justice du Mans © Radio France - Yann Lastennet

Il s'était fait remettre 150 euros le 14 avril dernier par un coiffeur de la rue Nationale, au Mans, sous la menace d'un couteau et d'un marteau : un Manceau de 35 ans était jugé ce mercredi en comparution immédiate (l'audience avait été renvoyée une première fois) par le tribunal correctionnel, qui a conclu à l'irresponsabilité pénale du prévenu. L'homme souffre de troubles psychiques sévères, aggravés par son addiction à l'alcool. Le tribunal a ordonné une hospitalisation d'office et condamné le braqueur à payer 650 euros à la victime.

Donne-moi la caisse ou je te plante

Le 14 avril dernier, un samedi, l'homme avait pris 150 euros au salon de coiffure, en menaçant le propriétaire avec un couteau et un marteau et en criant : "Donne-moi la caisse ou je casse tout, et je te plante !". Les policiers l'avaient facilement retrouvé, grâce au signalement très précis fourni par le coiffeur. Ce dernier l'avait reconnu immédiatement, puisqu'il s'agit de son voisin et qu'il avait commis le braquage à visage découvert. Les 150 euros de la caisse en revanche n'ont pas été retrouvés.