Faits divers – Justice

Le Mans : quatre kilos de cocaïne livrés par La Poste

France Bleu Maine lundi 9 mars 2015 à 16:51 Mis à jour le lundi 9 mars 2015 à 18:10

La cocaïne était répartie dans deux colis en provenance de Guyane.
La cocaïne était répartie dans deux colis en provenance de Guyane. © Radio France - Ruddy Guilmin

Un couple du Mans et leur fils ont été arrêtés vendredi après avoir reçu 4,3 kilos de cocaïne... par la poste ! Deux paquets de plus de 2 kilos chacun, conditionnés dans un colis reçu vendredi après-midi. Sauf que les douanes étaient au courant et en ont averti la police mancelle, qui surveillait et écoutait justement les destinataires depuis quelques semaines.

C'est à l'aéroport de Cayenne, en Guyane, que les douanes ont repéré le colis suspect à destination du Mans. Quand elles en ont alerté le parquet du Mans, celui-ci a aussitôt fait le rapprochement une affaire en cours. Les destinataires du paquet étaient effectivement surveillés et écoutés par la police mancelle depuis quelques semaines.

C'est donc ensemble que les douanes et la police ont opéré vendredi après-midi, avenue Bollée. Juste après le passage du facteur, les enquêteurs ont interpellé la femme qui venait de réceptionner le colis. L'appartement, presque vide, ne servait visiblement que d'adresse de livraison. Le compagnon de la femme et leur fils ont été arrêté un peu plus tard à d'autres endroits.

La cocaïne était pure

 

Dans le colis se trouvaient donc 4,3 kilos de cocaïne , conditionnée sous-vide dans des sachets de soit-disant produits culinaires, type mélanges d'épices. De la cocaïne pure dont la valeur à la revente pourrait largement dépasser les 400 000 € . Depuis ce week-end, les trois membres de cette famille elle-même originaire de Guyane ont été interrogés, leurs comptes bancaires et leurs relevés téléphoniques ont également été épluchés pour tenter d'en savoir plus sur cette filière. L'objectif : identifier les rôles de chacun et la manière dont la drogue devait être écoulée. Le père et le fils sont bien connus de la justice et ont déjà été condamnés par le passé, entre autres dans des affaires de stupéfiants. Les trois suspects doivent être présentés à un magistrat ce mardi à l'issue de leur garde à vue.

Depuis des années, la Guyane constitue une véritable rampe de lancement de la cocaïne sud- américaine vers le marché français. Mais elle transite plus souvent dans des bagages, que dans des colis postaux.

Partager sur :