Faits divers – Justice

Le marché de noël de Montbéliard rend hommage aux victimes de l'attentat de Berlin

Par Hugo Flotat-Talon, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu vendredi 23 décembre 2016 à 19:49 Mis à jour le vendredi 23 décembre 2016 à 21:21

Plus d'une centaine de personnes étaient devant le mairie de Montbéliard ce vendredi.
Plus d'une centaine de personnes étaient devant le mairie de Montbéliard ce vendredi. © Radio France - Hugo Flotat-Talon

Le marché de Noël de Montbéliard a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Berlin ce vendredi. Plus de cent personnes ont participé à une minute de silence sur les marches de la mairie.

Un hommage très symbolique. Il a été rendu ce vendredi au marché de noël de Montbéliard aux douze victimes de l'attentat de Berlin, tuées par un terroriste sur un marché de noël lundi. Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de la ville à midi, en plein cœur du marché de noël. "Cette minute de silence ne résoudra en rien la vraie problématique mais elle est notre manière de témoigner notre soutien et notre compassion au peuple allemand", annonce la Maire de la ville Marie-Noëlle Biguinet. Puis le marché se fige, la musique de noël s'éteint. Montbéliardais, visiteurs du marché de noël, commerçants français mais aussi autrichiens respectent tous une minute de silence. La Marseillaise est ensuite reprise en cœur par la foule, avant la diffusion de l'hymne européen.

Habitants et commerçants ont aussi déposé des bougies devant la mairie. - Radio France
Habitants et commerçants ont aussi déposé des bougies devant la mairie. © Radio France - Hugo Flotat-Talon

"Peu importe la nationalité des victimes et où ça se passe"

Au premier rang, Patricia est très émue. Elle vient de déposer une bougie devant le drapeau allemand sur les marches de la mairie. "Je suis venue exprès depuis Arcey, il faut être là, c'est notre liberté qui est en jeu. Peu importe la nationalité des victimes et où ça se passe", dit-elle le visage humide. Derrière elle Fabrice acquiesce. "Je n'avais pas pu être là aux autres minutes de silence pour d'autres attentats à cause du travail, mais là je ne travaillais pas, je suis venu, c'est normal. Nous ne pensons pas assez à ce qu'il se passe ailleurs qu'en France", estime-t-il. D'autres expriment d'ailleurs leur surprise de voir si peu de mobilisation dans les villes du Nord Franche-Comté après cet attentat.

"Ils ne gagneront pas"

"Je trouve ça quand même très très bien qu'ici on pense aux autres, qu'ils sachent qu'ils ne sont pas seuls, même dans l'Union Européenne", glisse un commerçant autrichien. Comme d'autres il a eu très peur lundi soir et a passé une partie de sa soirée à joindre ses connaissances à Berlin. "Ici, nous travaillons sur le marché et on essaie de ne pas penser à ça. Mais j'ai eu des palpitations pendant la minute de silence, on se dit qu'on pourrait tous être touchés", ajoute Ingrid Siede, une autre commerçante originaire de Vienne. "On viendra déposer des bougies encore s'il le faut, il faut leur montrer qu'ils ne gagneront pas", glisse Patricia.

Minute de silence à Montbéliard en hommage aux victimes de Berlin - Reportage

À LIRE AUSSI ►►► Attentat de Berlin : Anis Amri, l'auteur présumé, abattu par la police en Italie