Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le crémant de Bourgogne remplacera-t-il le Prosecco ?

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

Avec la pandémie, l'ambiance est moins à la fête... Les apéritifs avec des bulles se font de plus en plus rares. Et pourtant, ces deux dernières années, le Crémant de Bourgogne s'est imposé sur les tables à l'étranger. Chez nous, en France et en Bourgogne, il est encore boudé mais rien n'est figé.

L'exportation du Crémant de Bourgogne a fortement augmenté ces deux dernières années
L'exportation du Crémant de Bourgogne a fortement augmenté ces deux dernières années © Radio France - Radio France

Environ 650 millions de bouteilles de Prosecco sont vendues chaque année. "C'est la star du marché des bulles, c'est un raz-de-marée et paradoxalement cela profite au crémant de Bourgogne", explique Pierre Du Couëdic, directeur de l'Union des Producteurs et Élaborateurs de Crémant de Bourgogne.

Aujourd'hui, le crémant de Bourgogne représente 30 fois moins de ventes que le Prosecco avec 21 millions de bouteilles vendues en 2019. Mais dans les années à venir, la tendance pourrait évoluer. "Le Prosecco est en quelques sortes l'éclaireur qui part en avance et qui va ouvrir de nouveaux marchés pour le vin effervescent et notamment le Crémant de Bourgogne", rapporte Pierre du Couëdic.  

Le crémant de Bourgogne s'impose outre-Manche

Au Royaume-Uni, le constat est déjà flagrant, "nous avions été très impactés il y a quelques années avec l'arrivée du Prosecco. Mais depuis deux ans, nous revenons sur ce marché. Clairement, nous sentons un redémarrage très fort. Nous sommes à plus de 50% de progression des ventes depuis janvier 2020.

Au-delà de l'effet Brexit, le consommateur semble las, "lorsqu'un vin est omniprésent sur le marché, le consommateur peut se lasser et se tourner vers d'autres produits. C'est ce qui est en train de se passer." D'autres marchés se développent fortement et seront prometteurs : l'Amérique du Nord et l'Asie. Au total, l'export représente 44% du marché du Crémant de Bourgogne. Ce pourcentage devrait avoisiner les 50 % prochainement. 

Une qualité "menacée" par le réchauffement climatique

L'avenir du Crémant de Bourgogne est à court termes bel et bien incertain. L'année 2020 est une période "inédite" pour le Crémant de Bourgogne. Le réchauffement climatique s'est largement manifesté dans les vignes, "nous avons commencé les vendanges le 14 août. C'est six jours  plus tôt que la vendange la plus précoce", raconte sylvain Martinand, œnologue des Caves Bailly basées à Saint-Bris-le-Vineux.  

Plusieurs facteurs expliquent la précocité des vendanges cette année : des périodes de sécheresse, des périodes de canicules et une vigne qui est donc partie très vite. "Cela ressemble à ce que pourrait devenir la vigne dans les années à venir". 

"Les équilibres des raisins sont différents"

Alors est-ce que dans dix ans le Pinot noir ressemblera encore à un Bourgogne et non à un Pinot noir d'Australie ? C'est une question majeure d'après Sylvain Martinand, en raison du réchauffement climatique "les équilibres des raisins sont différents. De fait les équilibres de vins peuvent être différents, précise Sylvain Martinand. Faire de la vigne en Bourgogne avec des vins qui ressemblent à ce qui a fait l'histoire et la renommée de la Bourgogne c'est donc encore à travailler." Une des solutions envisagées serait de "desserrer l'espace entre les vignes, diminuer la densité des vignes pour diminuer la contrainte hydrique". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess