Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le médecin de Charny suspecté d'agression sexuelle entendu par un juge d'instruction

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu
Charny-Orée-de-Puisaye, France

Le médecin de Charny dans l'Yonne qui était en garde à vue depuis lundi a été présenté à un juge d'instruction à Sens (Yonne) en vue de sa mise en examen. L'homme de 49 ans est soupçonné d'agression sexuelle sur une de ses collègues. L'enquête a identifié cinq victimes dans son cadre professionnel.

Le médecin de 49 ans travaillait à mi-temps à la maison de santé de Charny dans l'Yonne, en tant que généraliste libéral
Le médecin de 49 ans travaillait à mi-temps à la maison de santé de Charny dans l'Yonne, en tant que généraliste libéral © Maxppp - Maxppp

Ce mercredi, le médecin qui officiait à la maison de santé de Charny-Orée-de-Puisaye (Yonne) a été entendu par un juge d'instruction qui l'a placé sous contrôle judiciaire en fin de journée. Il n'a pas reçu d'interdiction d'exercer son métier et sa seule restriction est de ne pas quitter le territoire national. Cet homme de 49 ans, qui travaillait à mi-temps dans la structure médicale est accusé par une de ses collègues d'agression sexuelle le lundi 3 février 2020. 

Cinq victimes déclarées

L'enquête diligentée suite à la plainte de cette psychologue a permis d'identifier cinq autres victimes, notamment des secrétaires médicales, dans d'autres structures où a travaillé récemment ce soignant. Il avait notamment été en poste à Sens et en Haute-Marne. Les victimes déclarées sont toutes des femmes ayant été à son contact dans le cadre professionnel. 

Le médecin conteste toute agression ou harcèlement

Après 48 heures de garde à vue, le médecin n'a reconnu aucun des faits qui lui sont reprochés. L'instruction doit permettre de vérifier si d'autres personnes se déclarent victimes de cet homme. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu