Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le metteur en scène Guillaume Dujardin jugé en mars au tribunal de Besançon pour chantage et agression sexuelle

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Le créateur bisontin du festival de caves, Guillaume Dujardin, est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Besançon en mars prochain. Le metteur en scène bisontin est accusé par dix élèves de chantage et d'agression sexuelle, à l'époque où il enseignait à l'Université de Besançon.

Guillaume Dujardin en 2015
Guillaume Dujardin en 2015 © Maxppp - Ludovic Laude

Besançon, France

Le parquet de Besançon poursuit le créateur du festival des Caves bisontin, Guillaume Dujardin pour "chantage sexuel" et "agression sexuelle". Dix anciens élèves, un jeune homme et neuf autres jeunes femmes ont porté plainte pour des faits commis lorsque le metteur en scène était professeur de théâtre à l'Université de Besançon. 

Une trentaine de témoignages, dix plaintes déposées et retenues

L'affaire débute en 2017 quand le parquet de Besançon reçoit une lettre anonyme d'une ancienne élève. Dedans, elle y dénonce le comportement de Guillaume Dujardin. Le créateur du festival de Caves est alors professeur d'art dramatique à l'Université de Franche Comté, en DEUST théâtre. 

Le procureur de Besançon ouvre une enquête. Il reçoit une trentaine de témoignages, dix d'entre eux donnent lieu à des plaintes. Seuls les faits commis à partir du 1er mars 2014 sont retenus, les autres sont prescrits.

Masturbation, simulation d'orgasmes, simulation d'agressions sexuelles et attouchements

Selon les enquêteurs, le metteur en scène procède toujours de la même façon : il invite ses élèves préférées chez lui, pour des cours de théâtre particuliers. Puis rapidement, il prétexte des exercices et invite les comédiennes de 18 à 22 ans à se mettre nues pour jouer. Il leur demande aussi de se masturber et de simuler des orgasmes.   

Le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux, parle de scènes pornographiques voire obscènes. Certaines plaignantes ont évoqué des simulations d'agressions sexuelles, et des attouchements pour trois d'entre elles. Des jeunes femmes flattées d'être choisies par le metteur en scène, pour des cours particuliers.  

Les jeunes femmes se retrouvent sous son emprise : au point de faire tout ce que leur professeur leur demande. Selon Etienne Manteaux, Guillaume Dujardin reconnaît avoir dirigé ces exercices mais pour lui, il s'agissait de faire progresser les élèves en théâtre, sans aucune connotation sexuelle. Il a été suspendu de ses fonctions par l'Université de Besançon en mars 2018.

Choix de la station

France Bleu