Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d'Elodie Kulik : le principal suspect renvoyé devant les assises

vendredi 13 avril 2018 à 16:23 Par Elodie Touchais, France Bleu Picardie et France Bleu

La chambre d'instruction de la Cour d'Appel d'Amiens a rendu sa décision ce vendredi : le seul suspect vivant, Willy Bardon est renvoyé devant les Assises de la Somme. L'axonais pourrait être jugé pour le viol et le meurtre d'Elodie Kulik, violée et tuée en janvier 2002 près de Tertry.

Elodie Kulik violée et tuée en janvier 2002
Elodie Kulik violée et tuée en janvier 2002 © Maxppp - V.Lesage

Amiens, France

Le meurtre d'Elodie Kulik, la jeune banquière de Péronne violée et tuée il y a 16 ans à Tertry dans la Somme pourrait être jugé par la cour d'assises de la Somme. La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens renvoie Willy Bardon devant les assises. Mis en en examen en 2013, Willy Bardon, le seul suspect vivant dans cette affaire est désormais poursuivi pour le viol et le meurtre de la jeune femme en 2002.  La justice a décidé d'élargir les qualifications : l'axonais de 44 ans était jusque là mis en examen pour enlèvement et séquestration suivi de mort.

La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens écarte la possibilité d'entendre un potentiel nouveau témoin : une commerçante citée dans une lettre anonyme.

C'est une grande étape de franchie"

Jacky Kulik, le père de la jeune banquière - Radio France
Jacky Kulik, le père de la jeune banquière © Radio France - Elodie Touchais

Le père d'Elodie Kulik se dit soulagé par cette décision et ce renvoi devant la cour d'assise. Une "grande étape" vient d'être franchie témoigne ce retraité qui se bat depuis 16 ans pour connaitre la vérité. 

Les avocats de Willy Bardon ne souhaitent pas commenter ce renvoi devant les assises de la Somme.  Ils ont saisi la cour de cassation ce lundi.