Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le meurtre d'Eysus jugé en appel cette semaine

dimanche 27 novembre 2016 à 18:54 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne et France Bleu Gironde

Le 12 novembre 2001, Marguerite Lagrave, 79 ans est retrouvée morte chez elle, victime d'un cambriolage qui a mal tourné. L'an dernier, Daniel Trey a été condamné à 20 ans de réclusion et son ex femme Karine Barboure à 13 ans.

Daniel Trey lors du premier procès à Pau
Daniel Trey lors du premier procès à Pau © Radio France - Daniel Corsand

Eysus, France

La cour d'assises des Landes à Mont-de-Marsan est chargée du procès en appel du meurtre de Margot Lagrave à Eysus, près d'Oloron. C'était le 12 novembre 2001, il y a 15 ans. Margot est retrouvée morte chez elle, dans un bain de sang. Elle avait 79 ans. L’enquête a rebondi en 2009 quand une gendarme a reçu les confidences de Karine Barboure. C'est son mari de l'époque, Daniel Trey, qui a tué la vieille dame lors d'un cambriolage. En fait, elle a dénoncé son ex époux, parce qu’il n'a pas cédé à son chantage. Elle voulait de l'argent contre son silence. À Pau, il y a un an, Daniel Trey a été condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre. Karine Barboure à 13 ans.

Karine Barboure dans le box des accusés à Pau - Radio France
Karine Barboure dans le box des accusés à Pau © Radio France - Daniel Corsand

"Sinon je dis tout pour la vieille"

Karine Barboure voudrait se faire passer pour la dominée de son couple avec Daniel Trey. Elle a même tenté de faire croire qu'elle ne savait pas que son mari avait tué Margot Lagrave. Qu'elle n'a pas fait le lien entre ce cambriolage et le meurtre de la vieille femme dont tout le monde parlait. Lors du premier procès, on a trouvé personne pour faire à la cour le portrait d'une épouse sous influence. Bien au contraire. Elle est décrite comme le caporal du couple. Menteuse, mythomane même. Manipulatrice. Elle a même maquillé l'acte de décès de son père pour tenter de toucher l'assurance vie de son second mari. Et puis il y a donc ce chantage pathétique. Quand elle a tenté d'extorquer 100 000 euros et la garde des enfants à Daniel Trey contre son silence sur ce meurtre. "Sinon je dis tout pour la vieille". Lors du premier procès on a entendu la conversation téléphonique de ce chantage. Elle n'avait rien d'une épouse soumise.

Pour Maitre Pierrette Mazza, l'avocate de Daniel Trey son client était téléguidé par Karine Barboure

Lui, elle, et le couple

Daniel Trey pèse deux fois moins que son épouse. Il est sous tutelle. Son intelligence est limitée. Mais malgré cela il est capable d'être violent. Ce soir là, il a littéralement égorgé sa victime avant de fouiller toutes les pièces de la masure de Margot Lagrave, enjambant son cadavre à plusieurs reprises. Il dit que c'est Karine qui a eu l'idée de ce cambriolage. Et qui a élaboré les mensonges qui ont permis au couple de passer près de dix ans sans être inquiété. On l'a compris, les anciens époux se déchirent dans le box des accusés.

Monsieur Trey serait un véritable robot, un véritable pantin, personne ne l'obligeait à donner un coup mortel—L'avocat de Karine Barboure

Maitre Frédéric Dutin, l'avocat de Karine Barboure, pense qu'on fait jouer le mauvais rôle à sa cliente

Le procès doit durer quatre jours. Verdict jeudi soir.