Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drôme : le meurtre d'un septuagénaire à La Roche-de-Glun élucidé

mardi 30 janvier 2018 à 18:52 - Mis à jour le mardi 30 janvier 2018 à 19:12 Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche

Une jeune femme a été interpellée et mise en examen dans cette affaire de meurtre à La Roche-de-Glun, dans la Drôme. Cela remonte à mars 2017. La meurtrière présumée, toxicomane, connaissait la victime qu'elle a tenté de voler pour obtenir sa dose.

Gendarmes - image d'illustration
Gendarmes - image d'illustration © Radio France - Nathalie De Keyzer

La Roche-de-Glun, France

Le 30 mars 2017, un habitant de La Roche-de-Glun, âgé de 78 ans, était retrouvé mort dans son appartement, sur son lit, son corps lardé de coups de couteau.

Ce lundi, l'enquête a enfin connu son dénouement. Une femme d'une trentaine d'années, originaire du secteur, a été interpellée, mise en examen pour homicide volontaire et écrouée.

Cette polytoxicomane connaissait sa victime. Le septuagénaire était un ami de son grand-père. 

Ce jour de mars 2017, elle est en manque. Elle sait que l'homme, malade, suit un traitement qui peut être un substitut à la drogue. Elle se présente donc chez lui, mais le septuagénaire refuse de lui donner ce qu'elle veut. Le ton monte, une dispute éclate... elle s'empare alors d'un couteau et le poignarde à plusieurs reprises avant de quitter l'habitation.

Des coups de couteau supplémentaires

Une fois dans la rue, elle se rend compte qu'elle a oublié ses clés de voiture et revient dans le logement. Elle récupère son trousseau et assène d'autres coups de couteau à la victime. Une dizaines de coups portés au total, d'après l'autopsie, dont certains à la gorge.

Le corps de l'habitant de La Roche-de-Glun a été retrouvé le 30 mars 2017. C'est son infirmière qui a donné l'alerte.

Cet homme de 78 ans n'était pas marié et n'avait pas d'enfant. Mais il était bien connu dans la commune pour avoir été serveur à l'Auberge du Rhône, la guinguette de La Roche-de-Glun. 

Une enquête minutieuse

Après le meurtre, une information judiciaire a été ouverte et la section de recherche de la PJ de Grenoble a été saisie. 

Les enquêteurs suivent plusieurs pistes, dont celle menant à une jeune femme de 29 ans, connue pour toxicomanie. Ça intéresse particulièrement les enquêteurs car la frénésie des coups de couteau portés leur fait penser au comportement d'un drogué, explique le procureur de la Drôme. De plus, la jeune femme habite dans le secteur et c'est la petite-fille d'un ami de la victime.

L'enquête s'oriente donc sur elle. Vérifications téléphoniques, géolocalisations... elle était bien du côté de La Roche-de-Glun au moment des faits. 

Elle s'accuse du meurtre

Il y a quelques jours, elle s'accuse devant des tiers de la mort du septuagénaire. Cela précipite son interpellation. La meurtrière présumée est placée en garde-à-vue, ce lundi 29 janvier et elle avoue. 

Elle a été mise en examen pour homicide volontaire et incarcérée

Une autre personne a été mise en examen dans cette affaire pour ses liens avec l'auteure présumée de l'assassinat, mais pas pour meurtre. 

A LIRE AUSSI ↓