Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

Le meurtrier d'Agde hospitalisé en psychiatrie

jeudi 12 juillet 2018 à 16:10 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault et France Bleu

La garde à vue de l'homme de 54 ans qui a avoué mardi avoir tué sa femme de plusieurs coups de couteau à leur domicile d'Agde a été levée mercredi soir en raison de son état de santé. Il a été hospitalisé à Montpellier.

Un policier de dos
Un policier de dos © Radio France

Agde, France

L'homme de 54 ans qui s'est constitué prisonnier mardi avouant avoir tué son épouse de 53 ans n'est plus en garde à vue pour l'instant. Mercredi, un médecin a examiné le quinquagénaire et en raison de son état psychique a souhaité qu'il soit hospitalisé dans un service psychiatrique à Montpellier. Depuis le début de sa garde a vue mardi, l'homme n'a pas expliqué son geste fou, il est resté totalement muet, il n'a répondu à aucune des questions posées par les policiers.

Des dizaines de coups de couteau  dans tout le corps

Le corps de la victime a été autopsié. On sait qu'elle a reçu plusieurs dizaines de coups de couteau dans plusieurs parties du corps. C'est ce qui a provoqué sa mort. Mardi, c'est l'un des trois enfants du couple, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, qui a appelé des collègues de travail de son père puis la police.

L'homme travaillait depuis quelques jours pour l'ASBH,  le club de rugby de Béziers. La victime était institutrice. Le couple vivait à Agde depuis plusieurs années.